Cet article date de plus de neuf ans.

"Il reste encore des enfants à écraser", un étonnant panneau de signalisation en Côte d'or

Installé à la fin de l’année dernière, ce panneau de signalisation joue avec l'ironie et la formule choc. Il est censé inciter les automobilistes à lever le pied dans une zone limitée à 30 km/h.
Article rédigé par Jean Zeid
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (©)

"Il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer." Voilà ce qu'on peut lire dans la rue principale du village de Bretenière situé à une quinzaine de kilomètres au sud de Dijon, en Côte-d'Or, un panneau de signalisation inattendu repéré par Le Bien Public. Message ironique mais efficace, deux phrases chocs installées fin 2014 et qui tournent désormais en boucle sur les réseaux sociaux. Certains habitants trouvent que "c’est n’importe quoi ! " quand d'autres "trouve ça un peu bizarre " mais d'autres comprennent l'impératif d'une communication basée sur la provocation.

Qui a décidé d’installer ce panneau ? Les élus du village, Hervé Bruyère, le maire de la commune, en tête. Il explique tout simplement que cette rue principale est entièrement droite. Pas simple de faire ralentir les véhicules : ralentisseurs, mini-rond-point, priorité à droite ou limitation de vitesse à 30 km/h, l’échec est patent. Jusqu'à ce panneau d'un nouveau genre. Par contre, on ne sait pas si la vitesse moyenne de passage a diminué.

Le maire du village Hervé Bruyère s'explique sur le panneau "Il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.