Le 17 / 20 numérique, France info

Corée du Nord : le ministre de la Défense n’a peut-être pas été exécuté au canon anti-aérien

Repris par de nombreux médias français, sans conditionnel, l’information selon laquelle Hyon Yong Chol a été exécuté par le pouvoir nord-coréen serait fausse. C’est ce qu’affirme l'Agence de renseignement de Séoul.

(©)

Le ministre de la Défense Hyon Yong-chol se serait assoupi durant des célébrations militaires et aurait tenu tête à Kim Jong-un à plusieurs reprises. Pour remettre dans le droit chemin la forte tête, Kim Jong-un, le numéro un nord-coréen, l’a fait exécuter il y a quelques semaines pour insubordination. S'assoupir lors de défilés militaires, voilà un signe d’instabilité pour le régime, affirmation des services de renseignements sud-coréens. Plus c’est gros, plus ça passe, l’exécution aurait été appliquée le 29 ou 30 avril dernier…. au canon anti-aérien et en public, nouvelle preuve de la cruauté du régime.

Le mode opératoire est spécifiquement prévu pour impressionner les esprits parait-il, sans qu’on sache bien ce que veut dire “exécuter au canon anti-aérien”.

Sauf que le Service national de renseignement sud-coréen a révisé ses déclarations après avoir affirmé que le ministre était censé être mort. L’Agence ne peut confirmer l'exécution du chef de la défense nord-coréenne. L’homme serait passé il y a deux jours à la télévision.

(©)