La vie en jaune, France info

La vie en jaune. Tour de France 1947 : quand le Maillot jaune a failli devenir rouge

À la Libération, le journal "L’Auto" – propriétaire du Tour et compromis avec les Allemands – est interdit. La presse communiste revendique l’organisation du Tour de France 1947. L’ancien directeur Jacques Goddet va tout tenter pour l’en empêcher.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le peloton du Tour de France place de la Concorde, en 1947.
Le peloton du Tour de France place de la Concorde, en 1947. (TONY LINCK / THE LIFE PICTURE COLLECTION VIA GETTY IMAGES)

En 1947, la Seconde Guerre mondiale est terminée depuis deux ans. Le Tour d’Italie a repris en 1946, mais pas le Tour de France. Son créateur, Henri Desgranges, est décédé en 1940. Son successeur, Jacques Goddet, a refusé d’organiser l’épreuve durant l’Occupation malgré les demandes allemandes. Mais il est tombé en disgrâce, car son journal, L’Auto, a continué de paraître pendant la guerre, relayant des messages de propagande. En 1944, les biens de L’Auto et le Tour de France sont mis sous séquestre. Le Maillot jaune est en sursis.

La presse communiste prête à reprendre l'organisation du Tour

Le Tour n’a donc plus d’organisateur. La presse communiste sportive, Ce Soir et Miroir Sprint, revendique alors l’organisation et lance même une course en 1946, la Ronde de France.

Jacques Goddet réplique et s’associe au patron de presse et grand résistant Emilien Amaury. En février 1946, il lance un nouveau quotidien sportif, L’Équipe. En juillet 1946, sa "Course du Tour de France" est un succès populaire et en mai 1947, les ministres communistes sont écartés du gouvernement de Paul Ramadier.

À la tribune de l’Assemblée nationale, le président du Conseil plaide pour la levée du rationnement de l’essence pour le Tour de France : "Messieurs les députés, faites des restrictions sur tout ce que vous voulez mais pas sur le Tour de France (…) parce que le Tour de France, c’est trois semaines de paix !" Plus de 70 ans après, la famille Amaury, via ASO (Amauray Sport Organisation) est toujours propriétaire du Tour de France… et du Maillot jaune.


Avec Fabien Conord, historien auteur du Tour de France à l’heure nationale, 1930-1968.

La vie en jaune, quand le Maillot jaune écrit l’Histoire. Un podcast original de franceinfo en 10 épisodes. Le Maillot jaune du Tour de France a 100 ans. Devenu symbole de réussite et enjeu de pouvoir, son histoire dépasse les frontières du sport. Au travers d’entretiens avec des personnalités (sportifs, historiens, hommes politiques, journalistes…) et à l’aide de nombreuses archives et documents, cette série audio fait revivre les moments forts de "La Vie en jaune". Comment le Maillot jaune, au-delà de la simple performance sportive, est entré dans la grande Histoire. 

Le peloton du Tour de France place de la Concorde, en 1947.
Le peloton du Tour de France place de la Concorde, en 1947. (TONY LINCK / THE LIFE PICTURE COLLECTION VIA GETTY IMAGES)