La pratique du deux roues, France info

Suzuki aime et protège ses clients

Plutôt réputé pour vendre des modèles « sport » et par conséquent synonymes de vitesse, le japonais Suzuki a décidé de changer son image de marque et de se présenter comme l’ange gardien de sa clientèle. Il faut dire qu’avec 952 conducteurs de deux-roues tués sur les routes de France l’an dernier et 30.000 blessés, les chiffres ont de quoi faire réfléchir et inciter les constructeurs à changer de politique.

(©)

Soucieux
donc de s’investir dans la sécurité et la protection de sa clientèle, le
président de Suzuki France, Haruo Ito, n’a pas hésité à affronter la presse
française pour présenter quatre mesures, dont certaines prennent effet dès
cette semaine à l’occasion des journées portes ouvertes.

 

La
première d’entre elles consiste à offrir à tout nouvel acquéreur d’une moto ou
d’un scooter de la marque une protection dorsale dernière génération. Celle-ci,
légère et confortable, coutant pas moins de 100€, conçue par le laboratoire D3O,
offre la particularité de pouvoir se portée à même sur le dos ou bien de
pouvoir la glisser dans un blouson ou une veste. Il faut préciser que la moitié
des accidents en deux-roues motorisés touchent la colonne vertébrale ou bien le
tronc.

 

Deuxième
mesure, Suzuki offre à tout acheteur d’une Gladius 650 (la plus achetée par les
nouveaux arrivants dans le monde de la moto) et titulaire du permis A depuis
moins d’un an, un bon d’achat de 200€. Une somme destinée à permettre à tous
ces nouveaux motards de compléter leur équipement de protection (casque, gants,
bottes…). Selon le constructeur, et les chiffres d’ailleurs, les risques d’accident,
graves ou mortels, sont décuplés durant l’année suivant l’obtention du permis.

 

Troisième
mesure, Suzuki va également proposer à sa clientèle de se perfectionner en
roulant sur circuit avec des instructeurs diplômés d’état. Des opérations qui
pourront ainsi être menées conjointement avec l’essai des modèles de la marque
(pas folle la guêpe….).

 

Enfin
dernière mesure, et qui ne va pas manquer de faire grincer quelques dents dans
le milieu du deux-roues, le constructeur propose en effet une vérification gratuite
de 21 points de sécurité sur tous les modèles de la marque. Vérification, qui n’est
pas sans faire penser à un certain Contrôle Technique tant décrié, qui pourrait
se faire à l’automne dans l’une des 215 concessions de la marque.

Intéressée
ou pas, commerciale ou philanthrope, quoi qu’il en soit cette démarche ne
demande qu’à être saluée et pourquoi pas…imitée.

 

Pour
plus de précisions : www.suzuki.fr

(©)