Cet article date de plus de dix ans.

F6B symbole du style Bagger

Importé en Europe par l'américain Harley Davidson avec sa Street Glide, le style "bagger" semble vouloir faire une entrée en force sur le sol français. Dernier modèle arrivé, la Gold Wing F6B, le pari de la firme Honda.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Franceinfo (Franceinfo)

Après les américains donc, les japonais mettent tout
en œuvre pour imposer ces motos, mélange de custom et de touring
. C'est ainsi
que Kawasaki propose cette année une V1700 Voyager Custom, Suzuki une C1500 T
Intruder et Yamaha une XV 1900. Mais la palme de ces grosses motos allongées,
munies de deux valises, d'une selle conséquente (du moins pour le pilote), d'un
moteur puissant, généralement d'un petit pare-brise, de ces motos taillées pour
la route,  imposantes et confortables, revient
incontestablement au japonais Honda.

Mini pare-brise, style épuré, une nouvelle Gold Wing (David Reygondeau)  

La firme ailée a en effet choisi de transformer son
vaisseau amiral, symbole du Grand tourisme, depuis près de 40 ans à son
catalogue, la Gold Wing, en une moto ayant, selon les responsables de la
marque, le style d'un cruiser, l'attitude d'un custom et le confort d'un
touring... En clair et en français, une moto grand tourisme, allégée et
stylée.

Oublié donc l'imposant coffre arrière de la Gold
Wing 1800, voici la F6B Gold Wing, 6 pour 6 cylindres et B pour Bagger. En fait
pour rejoindre ce nouveau concept, les ingénieurs de Honda se sont " contentés "
de dépouiller de ses apparats le vaisseau amiral de la marque, ceux là même qui
ont contribué à faire de cette GT une routière hors normes. Plus de GPS donc,
plus de régulateur de vitesse, plus de marche arrière (dommage), plus d'airbag
ni de top case mais heureusement toujours son système audio, voilà ce qu'impose
le style  bagger. Résultat une moto un
peu plus légère, enfin 30kg seulement de moins par rapport à la GL, mais une
moto toujours confortable, plus maniable à conduire et plus agile.

Une moto, selon Christophe Decultot, le directeur
général de Honda France, " destinée à séduire une nouvelle clientèle à
haut pouvoir d'achat à la recherche d'une GT plus fun et plus décalée ".
Un bagger qui pourrait aussi annoncer d'autres modèles, dans le même concept,
au sein de la marque. Haut de gamme si l'on tient compte en effet de son prix,
23.990€ pour ne pas dire 24.000€. Mais c'est aussi le prix de sa rivale, la
Street Glide d'Harley Davidson, qu'elle espère bien concurrencer en souhaitant
que les fans de japonaises restent séduits par le savoir faire du premier
motoriste mondial.

Essayée une journée sur les petites routes de la
vallée de Chevreuse, la F6B se montre immédiatement, dès les premiers tours de
roue, souple et docile, facile donc de prise en main. Les 30kg de moins se font
immédiatement sentir, notamment sur la fourche avant, le changement du centre
de gravité et la selle plus basse lui confèrent un sentiment de sureté et de
confiance absolue auquel s'ajoutent une stabilité et l'onctuosité de son
moteur. Que ce soit en ligne droite ou dans les courbes, elle ne bouge pas. Dès
les premiers virages, qu'elle enroule avec majesté, elle révèle une tenue de
route irréprochable offrant même une garde au sol surprenante. Rien à dire non
plus du côté de son freinage couplé ABS efficace à souhait. Voilà il ne me
reste plus qu'à gagner au loto...

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.