La pratique du deux roues, France info

De l'île de Ré à Oléron, entre ciel et mer

Pourquoi aller chercher l'exotisme très loin alors que celui-ci se trouve aussi à notre porte, tout près, sur la façade atlantique. Pour le trouver, il suffit de traverser un pont, de s'élever un instant dans le ciel au-dessus de la mer avant de redescendre sur l'une de ces îles de rêve que sont Oléron et Ré.

(©)

Paradis des cyclistes, l'île
de Ré l'est aussi pour les deux-roues à moteur. De Sainte Marie de Ré aux
Portes en Ré en passant par Saint Martin et sa citadelle historique ou bien
alors Ars et son phare des baleines (257 marches), chaque site de cette île est
une invitation à la balade entre roseaux et marais salants.

Pour Christian Ferrand,
ancien journaliste et essayeur moto, qui s'est aujourd'hui reconverti dans le
Cognac en tant que producteur et détaillant à La Rochelle (Cognac Only) prenant
ainsi la succession familiale, l'île de Ré, où il réside, est un lieu très
prisé des motards dès les premiers beaux jours venus. Il n'est donc pas rare de
voir ces hordes de " bikers " sympathiques (appartenant pour la
plupart à des clubs de la région) envahir l'île dès le début du printemps et
ceci jusqu'à la fin de l'été. Une île qui, peu à peu, retrouve ensuite son côté
sauvage seulement parcourue par les autochtones tels Christian ou Dominique (sa
femme) au guidon d'un scooter. Le Moustachu de Ré ayant " trahi " le
monde de la moto et ses frères d'arme du KGB (le Klub des Gros Bikers) pour ce
deux roues beaucoup plus urbain et plus pratique aussi.

Plus au sud, autre pont
surélevé, autre île, autre décor, celui de l'île d'Oléron. Ici ce ne sont plus
les maisons de couleur blanche qui retiennent l'attention mais plutôt ces
cabanes multicolores d'anciens  ostréiculteurs transformées aujourd'hui en
ateliers d'artistes. Là encore les cyclistes sont légion, prudence donc, et le
dépaysement  assuré. Là aussi il fait bon
se laisser aller, nez au vent, au guidon 
de son deux-roues dans cette île beaucoup plus grande que Ré mais moins
prétentieuse, fière également de mettre en avant ses 5200 tonnes de poissons et
crustacés vendus chaque année à la criée dans son port de la Cotinière. Cette île
aussi à son phare qui se visite, le phare de Chassiron dominant le perthuis d'Antioche,
sa citadelle, celle du Château d'Oléron, enfin sa plage de Boyardville d'où les
inconditionnels de la télé peuvent apercevoir ce fort rendu célèbre par une
émission " people ".

Quelques adresses de

ce périple parcouru au guidon de la dernière Honda Goldwing

Les
Frères de la côte, petit bar-restaurant du bord de mer, Route de la Grange, 17590 Ars-en-Ré (05 46 29 04 54),
un établissement tout simple et fort sympathique où il est toutefois prudent de
réserver. Le
Martin's Pub aussi (incontournable compte tenu de son nom...) 57, quai de la
Poithevinière à Saint-Martin-de-Ré (05 46 09 15 87),
ne surtout pas manquer son pain perdu au caramel et à la fleur de sel... Sur
l'île d'Oléron cette fois-ci ne ratez-pas " Chez Sylvie et Dominique
Tetaud
 ", un établissement ostréicole, et son restaurant, situé au cœur des
marais entre Dolus et Boyardville, route des Allards (05 46
85 74 64), pour y goûter huîtres, églades ou éclades de moules (cuites aux aiguilles de pin) qui, à elles seules, valent le détour. Un établissement où là aussi on aime les motards,
ce qui n'est pas partout le cas...Enfin, pour les amateurs de cognac ou pineau des Charentes. Cognac Only , 13 rue de l'Archimède (Quartier
du Gabut), 17000 La Rochelle (05
46 56 23 50). Vous serez
accueilli par Dominique ou Christian qui ont tous deux une passion à faire
partager, celle du cognac, et avec pour Christian en plus celle de la moto et
du deux-roues en général. Enfin, à noter le magazine
Road Trip , Carnets de Voyage Motos , qui dans son édition de Juin-Juillet 2012
consacre tout un dossier, avec Roadbook détachable, aux îles d'Oléron et de Ré.

(©)