La médaille du jour, France info

La médaille du jour. Le footballeur Mohamed Salah, surprise de la présidentielle égyptienne

Alors qu'Abdel Fattah al-Sissi a été sans surprise réélu à la tête de l'Égypte, des milliers d'électeurs égyptiens ont inscrit le nom de la star du football égyptien sur les bulletins de vote, lors de l'élection présidentielle les 26 et 28 mars.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Mohamed Salah célèbre son but contre Crystal Palace, le 31 mars 2018.
Mohamed Salah célèbre son but contre Crystal Palace, le 31 mars 2018. (GLYN KIRK / AFP)

Mohamed Salah est LA star du football égyptien. Il joue pour le club anglais de Liverpool et se trouve actuellement en tête du classement des buteurs de première League. Il a connu, ce week-end, une double actualité : il a inscrit avec les Reds son 29ème but de la saison et, beaucoup plus inattendu, son nom est apparu sur des bulletins de vote lors de la présidentielle égyptienne !

L'élection, sans surprise, a couronné l'autocrate Al Sissi avec près de 97% des voix. Mais selon la presse égyptienne, plusieurs milliers d'électeurs ont barré le nom des deux candidats pour inscrire celui de Mohamed Salah. Difficile d'en connaître le nombre exact mais le phénomene semble massif. Cela traduit deux choses : tout d'abord le faible engouement des Égyptiens pour les deux candidats (il y a eu près de 60% d'abstention) et puis l'immense popularité de Salah, l'homme qui a qualifié l'Égypte pour le mondial en Russie et qui vient d'être couronné meilleur footballeur africain de l'année 2017.

Adulé par la population égyptienne

Les Égyptiens se reconnaissent dans son parcours. Mohamed Salah a grandi dans une famille pauvre d'un village du delta du Nil. Son père, vendeur, n'avait pas de quoi lui payer des études alors il s'est lancé dans le foot quitte à faire deux heures de route dans trois minibus différents pour se rendre à l'entraînement. Mohamed Salah a aussi eu la bonne idée de ne jamais jouer pour l'un des deux grands clubs du Caire, deux clubs qui se détestent, ce qui lui épargne de solides inimitiés. Les religieux l'apprécient également car Salah est très pieux et il lui arrive parfois de prier sur les pelouses. 

Il a surtout su se tenir à distance de la scène politique. Il donne de l'argent mais ne prend jamais position et n'accorde que peu d'interview. Seul petit pas de côté, son soutien à une campagne de l'ONU en Égypte contre les inégalités et les violences faites aux femmes.

Mohamed Salah célèbre son but contre Crystal Palace, le 31 mars 2018.
Mohamed Salah célèbre son but contre Crystal Palace, le 31 mars 2018. (GLYN KIRK / AFP)