La médaille du jour, France info

La médaille du jour. Clément Castets, le pilier écolo

Certes, c'est un excellent rugbyman dans l'équipe de Toulouse, mais Clément Castets est aussi un écologiste. Il ne manque pas de le rappeler à chaque occasion qui s'offre à lui.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Clément Castets (à droite) pendant la rencontre Connacht - Toulouse lors de la Coupe d\'Europe des champions, le 11 janvier 2020.
Clément Castets (à droite) pendant la rencontre Connacht - Toulouse lors de la Coupe d'Europe des champions, le 11 janvier 2020. (LORRAINE O'SULLIVAN / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un joueur de rugby qui oeuvre à son niveau pour la planète mérite cette médaille. Il s’appelle Clément Castets, il a 23 ans, il joue comme pilier gauche au Stade Toulousain, c’est d’ailleurs l’un des joueurs les plus utilisés cette saison. Et il a deux grandes qualités : un art remarquable du plaquage, on l’a vu dimanche 19 janvier en coupe d’Europe face à Gloucester et son autre grande qualité, c’est cet engagement écologique qui ne se dément pas depuis des années. Son plus grand fait d’armes, pour l’instant, remonte à la dernière finale du Top 14, l’an dernier; où il interpelle Emmanuel Macron avant la rencontre : "Il faut faire un effort sur l’écologie", voilà ce qui lui dit. "On ne lâche rien" lui répond le président du tac au tac en lui serrant la main. Mais dans les faits,c’est surtout Clement Castets le rugbyman qui ne lâche rien.

Deux combats : le rugby et l'écologie

Il veut que ses équipiers troquent les bouteilles d’eau en plastique contre des gourdes réutilisables. Il s’engage, auprès d’associations, soutient l’affaire du siècle, le recours en justice pour inaction climatique contre le gouvernement et puis surtout il parle. En début de saison, les journalistes l’interrogent sur la mauvaise passe de Toulouse :  "Le seul truc qui me fait paniquer, c’est l’Amazonie qui crame, pas qu’on ait perdu deux matchs d’affilée" répond Clement Castets. Il revendique de parler d’écologie dès qu’il le peut, il veut faire bouger les politiques. De quoi, c’est vrai, se faire chambrer un peu dans le vestiaire du Stade toulousain où il débarque chaque jour en trottinette à l’entraînement. Il fait ça depuis plus d’un an. Avant il venait en vélo mais avec ses 120kg, il en a déjà cassé deux. Il a beau être motivé, Clément Castets, l’écologie au quotidien, ça reste quand même parfois un casse-tête.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Clément Castets (à droite) pendant la rencontre Connacht - Toulouse lors de la Coupe d\'Europe des champions, le 11 janvier 2020.
Clément Castets (à droite) pendant la rencontre Connacht - Toulouse lors de la Coupe d'Europe des champions, le 11 janvier 2020. (LORRAINE O'SULLIVAN / AFP)