L'invité de 8h15, France info

Syrie : Elisabeth Guigou résolument contre un vote du Parlement

Invitée ce lundi matin de France Info, la présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale a longuement argumenté contre un vote du Parlement mercredi sur une éventuelle intervention en Syrie. Elle a notamment expliqué qu'un vote positif pourrait obliger la France à agir seule, dans le cas où le Congrès américain ne donnerait pas son feu vert à Barack Obama.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

"Je crois que dans des situations compliquées comme celle-ci,
il faut s'en tenir à la Constitution. Et la Constitution dit que ce débat n'est pas suivi d'un vote"
a affirmé Elisabeth Guigou avant de critiquer "un débat politicien mis en avant par certains responsables de la majorité qui jamais lorsqu'ils étaient aux commandes n'ont fait voter le Parlement sur des interventions. Politiquement notre intérêt n'est pas de céder ."

"La France serait obligée d'intervenir alors que les Etats-Unis n'interviennent pas"

Car pour la présidente de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale qui se place dans l'éventualité d'un rejet par le Congrès américain de l'intervention américaine, le problème est bien plus grave : "Imaginez que le Congrès des Etats-Unis décide que le président ne peut pas y aller. On serait liés par ce vote, la France serait liée par ce vote, la France serait obligée d'intervenir alors que les Etats-Unis n'interviennent pas."

A LIRE AUSSI > Syrie : une aventure en solitaire de la France serait exclue

Car pour Elisabeth Guigou, pas de doute, François Hollande aurait une majorité pour soutenir une éventuelle intervention en Syrie.

(©)