Cet article date de plus de huit ans.

Souscription à l'UMP : Guillaume Peltier annonce plus de 5 millions récoltés

écouter
Le jeune et médiatique vice-président de l'UMP était l'invité de France Info mardi matin. Guillaume Peltier a évoqué son parti, l'avenir de la droite et fait quelques propositions économiques comme un retour à la semaine de 40 heures. Il a aussi souhaité "qu'entre 2017 et 2022, le président organise un référendum par an".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (©)

Le succès de la souscription de l'UMP se poursuit. Guillaume Peltier, un des vice-présidents du parti, annonce mardi sur France Info que le cap symbolique des 5 millions d'euros est franchi. Cet argent doit permettre
à l'UMP d'envisager l'avenir de manière plus sereine grâce à une mobilisation
exceptionnelle des militants UMP, "une souscription populaire, républicaine et très Sarkozyste ", estime ce proche de Nicolas Sarkozy. Cette souscription intervient après la décision d'invalider
les comptes de la campagne présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy.

"Nicolas Sarkozy est le leader naturel de la droite française "

Mais Guillaume Peltier se projette plutôt dans l'avenir. "Voici
venu le temps de la reconquête dans la perspective de l'alternance de 2017 avec
une obligation, celle de parler des idées
" assure-t-il. Depuis le 7
mai 2012, Guillaume Peltier considère que Nicolas Sarkozy est le leader de la
droite française mais que par ailleurs toute ambition est légitime. "Moi, j'ai ma conviction : Nicolas Sarkozy est le leader naturel de la droite française. La France plus que jamais a besoin du charisme, de l'énergie et de l'expérience de Nicolas Sarkozy ". Pourtant, selon lui, la question centrale n'est pas celle des hommes mais des idées.

Augmenter le temps de travail des fonctionnaires

Le 14 juillet, "j'ai vu un président content de lui
alors que les Français souffrent. Rien sur la dette, rien sur les déficits
publics, rien sur la dette, rien sur les retraites
" explique-t-il. Sur
ce sujet, Guillaume Peltier reprend une idée de la Cour des comptes qui
préconise d'augmenter le temps de travail des fonctionnaires de deux heures par
semaine pour passer à la semaine des 37 heures. Et par ailleurs, "Moi,
je plaide pour le public comme pour le privé pour la semaine des 40 heures
.",
ajoute-t-il.

Au moins un référendum par an

Ce farouche opposant au mariage homosexuel s'explique quant
à sa position sur le mariage gay : "On ne peut pas dire quand on est
dans l'opposition : cette loi est dangereuse et une fois arrivé aux
responsabilités dire que tout va bien
".

Sans répondre véritablement sur l'abrogation de cette loi, Guillaume
Peltier plaide pour une utilisation plus fréquente du référendum : "je
souhaite qu'entre 2017 et 2022, le président soit contraint d'organiser un
référendum par an sur un grand sujet de société
".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.