Cet article date de plus de huit ans.

Retraites chapeau : Jacob veut "dépassionner le débat"

écouter
Invité ce jeudi matin de France Info, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, s'est déclaré opposé à une future loi sur les retraites chapeau. Il estime qu'il faut "faire confiance" aux conseils d'administration des entreprises.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

En février 2012, Nicolas Sarkozy s'était prononcé pour l'interdiction des retraites chapeau, par la loi. "Ce n'est pas mon avis " assure aujourd'hui Christian Jacob qui ne souhaite pas non plus une loi sur la rémunération des grands patrons : "Je crois qu'il faut dépassionner le débat. Monsieur Varin a pris la décision qui s'imposait. Et beaucoup a déjà été fait sur les retraites chapeaux. Il y a un système de fiscalisation. S'il s'était entêté on arrivait à 70%. Donc il n'y a pas urgence à légiférer".

Plus qu'à une nouvelle loi, le président du groupe UMP à l'Assemblée croit "beaucoup plus à un code de bonne conduite qui va s'imposer. Laissons notre économie respirer. Faisons un peu confiance au bon sens des conseils d'administration".

Vote blanc : "On est arrivé à un bon équilibre"

Christian Jacob a également annoncé que les députés UMP allaient voter la proposition de loi présentée par l'UDI qui reconnait le vote blanc : "Il faut être prudent mais on est arrivé à un bon équilibre ". Mais il juge "un peu stupide" qu'il ne soit pas mis en application dès les prochaines élections : "Pourquoi ne pas l'appliquer dès mars?"

Enfin il est beaucoup plus réservé sur le projet de loi sur la prostitution. "Nous sommes en train d'en débattre. Mais il aurait fallu prendre le temps du consensus. Il reste des points de blocage. Est-ce que la prohibition est le meilleur système à mettre en place?"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.