Cet article date de plus de neuf ans.

Policiers en renfort dans les aéroports : Nicolas Dupont-Aignan dénonce une "politique de gribouille"

écouter
Invité ce matin de France Info, le président de Debout la République et candidat à l'Elysée, Nicolas Dupont-Aignan a vivement critiqué la gestion par le gouvernement du conflit actuel dans les aéroports.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

"Si j'étais au pouvoir,  il n'y aurait pas d'entreprises privées qui assurent des missions de service public pour la sécurité aéroportuaire parce que c'est une véritable politique de gribouille. Quand on a des missions de service public de sécurité, ce n'est pas à des entreprises de les effectuer...Les agents du service public ils sont là pour servir le public et on peut leur imposer un service minimum...On a voulu faire des économies de bout de chandelles en utilisant des entreprises privées et maintenant on appelle des gendarmes et les policiers..." a déclaré ce matin Nicolas Dupont-Aignan.

Le président de Debout la République affirme également qu'il a déjà obtenu plus de 450 signatures sur les 500 nécessaires à l'enregistrement officiel de sa candidature à la présidentielle : "Les maires ont compris que j'étais sans doute différent des autres politiques..."

Enfin il rejette les sondages qui le donnent très bas : "Je dis aux Français ne vous laissez pas manipuler. Les sondages sont faits pour qu'il n'y ait pas de concurrence... Arrêtons de faire croire aux Français qu'il n'y a pas d'autres projets, d'autres personnalités politiques et qu'il faut crever en silence.".

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.