L'invité de 8h15, France info

NKM accuse Hollande de "mesquinerie à l'égard de Sarkozy"

Invitée de France Info ce mardi, Nathalie Kosciusko-Morizet, la députée UMP de l'Essonne a vivement critiqué la volonté de François Hollande de mettre fin au statut de membre de droit du Conseil constitutionnel des ex-présidents de la République.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

"La passion réformatrice de François Hollande s'arrête à une
petite mesquinerie à l'égard de Nicolas Sarkozy parce que je crois que c'est
comme ça qu'il faut le comprendre et ne va pas jusqu'aux problèmes qui
intéressent les Français?"
a affirmé Nathalie Kosciusko-Morizet après avoir moqué le caractère "urgent " de cette réforme : "L'urgence c'est la situation économique et sociale, c'est le front de l'emploi..."

Sur le cumul des mandats, elle souhaite "qu'un élu national puisse être également un élu local" pour éviter qu'il n'y ait plus que des "apparatchiks choisis par les partis politiques ".

Plus loin que le PACS, pas d'adoption

La députée UMP de l'Essonne n'ira pas manifester le 13 janvier contre le mariage pour tous. Mais si elle estime qu'il faut aller plus loin que le PACS, elle propose ce qu'elle appelle une "union civile" . Mais elle est contre l'adoption par des couples homosexuels, et contre la PMA.

Enfin Nathalie Kosciusko-Morizet n'est "pas demandeuse d'un poste dans l'équipe transitoire " qui va diriger l'UMP en attendant la nouvelle élection. Mais elle souhaite particoper à la commission des statuts pour "y faire entendre la voix des militants."

 

(©)