L'invité de 8h15, France info

Le Crif et Dieudonné : "La liberté a des limites"

Invité de France Info ce mardi matin, le président du Crif Roger Cukierman, s'est dit "heureux" de la réaction du gouvernement qui veut interdire  les spectacles de Dieudonné. "Il est important que la France se mobilise" a-t-il dit. "Il faut dire non à ce climat nauséabond", un climat qui lui rappelle les années trente.

(©)

"Il y a pas si longtemps on disait 'heureux comme un juif en France'. On ne peux plus le dire " affirme Roger Cukierman avant de citer l'assassinat d'Ilan Halimi en 2006, ceux des enfants de Toulouse en 2012 "parce qu'ils étaient juifs ". Et "aujourd'hui on entend un monsieur Dieudonné nous renvoyer à la Shoah. La Shoah, moi je connais. Mes grands-parents ont été gazés et brûlés dans les camps de la mort. Et je trouve qu'il y a des sujets sur lesquels il est difficile d'accepter de sourire".

a me rappelle le climat des années trente en Allemagne"

Bref pour le président du Crif, "il est temps que le gouvernement réagisse" .  Et la méthode choisie, l'interdiction des spectacles, ne lui pose pas de problème, malgré les doutes de juristes : "La liberté a des limites quand on commence à intenter à la liberté d'autrui. C'est ce qui est arrivé avec Dieudonné. Moi ça me rappelle le climat des années trente en Allemagne. On a un monsieur qui organise des meetings politique, qui asséne des contre-vérités flagrantes. Quelles que soient les méthodes, il faut y mettre fin".

Roger Cukierman qui estime aussi que "la France n'est pas antisémite. Mais il y a
des antisémites, il faut les combattre.
"

 

(©)