Cet article date de plus de neuf ans.

Jean-Marc Ayrault assume la rigueur mais pas l'austérité

écouter
Invité de France Info au lendemain de la conférence de presse de François Hollande, le Premier ministre a insisté sur la cohérence de l'action du gouvernement pour sortir de la crise et inventer "le nouveau modèle français". Il a démenti pratiquer une politique d'austérité. Avant de critiquer les déclarations de Manuel Valls hier à l'Assemblée: "Il ne peut pas y avoir de polémique sur le terrorisme."
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

"Que ce soit une politique rigoureuse pour bien maîtriser nos
comptes publics. Mais l'austérité c'est la baisse des pensions, des prestations
familiales, des milliers de suppressions d'emplois de fonctionnaires. Et ce n'est pas ce que nous pratiquons
" a affirmé Jean-Marc Ayrault alors que des manifestations contre l'austérité doivent se dérouler aujourd'hui un peu partout en Europe.

"Ce qui est essentiel et qu'a rappelé le président de la République, c'est que la France n'est pas n'importe quel pays. C'est un grand pays qui a une culture, une histoire et un modèle social. Et aujourd'hui ce modèle social est en danger.  Il y a beaucoup de choses à corriger, à changer, à moderniser et à réformer. Et la France doit reprendre, en quelque sorte, sa liberté et son autonomie. Lutter contre la dette, ce n'est pas un objectif en soi mais si on laisse filer, on ne sera pas en situation d'endettement mais de surendettement..." a-t-il insisté.

"On ne polémique pas sur le terrorisme"

Le Premier ministre a également été interrogé sur le clash mardi à l'Assemblée nationale quand son ministre de l'Intérieur Manuel Valls a accusé la droite d'être responsable du "retour du terrorisme* " :

"On ne polémique pas sur le terrorisme" a déclaré Jean-Marc Ayrault,  "je demande que l'opposition fasse de même. S'il faut réunir à Matignon les chefs des groupes parlementaires pour faire le point sur ces dossiers sensibles je le ferai car il y a une question de sécurité nationale. Et  il faut que quand il s'agit des valeurs de la République et des intérêts de la France, les Français soient rassembl és."

Jean-Marc Ayrault invité ce mercredi de France Info © Radio France Nathanaël Charbonnier

Ce mercredi matin, [Manuel Valls a "regretté" d'avoir lancé à la droite "le retour du terrorisme, c'est vous".* ](http://www.franceinfo.fr/politique/valls-regrette-d-avoir-accuse-la-droite-sur-le-terrorisme-801495-2012-11-14)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.