Cet article date de plus de dix ans.

Chômage : François Chérèque estime que le gouvernement n'est pas "conscient" de la situation

écouter
Selon le secrétaire général de la CFDT, le chômage risque d’augmenter de façon importante au premier trimestre. Reçu hier par Xavier Bertrand il a demandé la mise en place de mesures d’urgence pour l’emploi en dénonçant ce qu’il appelle des "dépenses idéologiques".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

"J’ai le sentiment que le gouvernement est certes préoccupé
par l’évolution de la monnaie mais n’est pas conscient de la situation économique
et en particulier de la situation sociale" a expliqué François Chérèque sur France Info.

Selon lui, les réductions de poste annoncées dans les grands groupes ne sont que "la face visible de l’iceberg". Ce qui l'inquiète,  ce sont les emplois des salariés en interim, ceux des sous-traitants et les emplois à domicile:  "Ce sont ces personnes là dont personne ne parle..."

 "Les propositions de l’UMP sont ridicules"

Et dans ce contexte, François Chérèque juge très sévèrement les propositions de l'UMP sur la sortie des 35h: "Jean-François Copé veut supprimer la référence légale du temps de travail. Mais en même temps il nous fait un projet où il ne la supprime pas. Parce qu'il en a peur. Alors il nous dit négociez dans les branches (...) Dans une période de suppression d'emplois, les propositions de l'UMP sont ridicules."

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.