Cet article date de plus de dix ans.

Brétigny-sur-Orge : le ministre des Transports dément des pillages

Invité de France Info ce samedi matin, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier, a démenti les informations qui commencent à circuler sur d'éventuels pillages après la catastrophe. Il a parlé d'une tentative de vol d'un téléphone portable et de "scènes d'excitations mineures". Il n'a fait état "d'aucune victime supplémentaire." Le bilan provisoire est de six morts.
Article rédigé par Jean Leymarie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Franceinfo (Franceinfo)

C'est le député socialiste de l'Essonne Jérôme Guedjqui a le premier évoqué des pillages avant de faire quelque peu machine arrière en souhaitant, dans un deuxième tweet, "ne rien exagérer ".

Et ce samedi matin sur France Info, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a d'abord parlé d'une "information que je ne suis pas en mesure de confirmer ". Avant de la "démentir " : "A ma connaissance, une personne a été interpellée pour avoir tenté de dérober un téléphone portable de service de secours. Il y a eu des scènes d'excitations mais mineures. Et loin de ce que nous avons pu entendre ici et là de scènes qui n'ont pas été avérées".

Une source  source judiciaire a confirmé l'interpellation d'un jeune homme pour "outrage, vol, et violences en réunion" . Il serait mineur. Il a été placé en garde à vue.

Le ministre des Transports a aussi rendu hommage au conducteur du train qui a permis d'éviter une catastrophe encore plus importante.    A LIRE ICI  > Comment une collision a été évitée

 

.

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.