Coupe du monde 2022 : qui est Hervé Renard, l'entraineur français de l'équipe d'Arabie Saoudite ?

écouter (4min)

L’intrus de l’actu donne chaque soir un coup de projecteur sur une personnalité qui aurait pu passer sous les radars de l’actualité.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'entraîneur de l'Arabie saoudite, Hervé Renard, pendant le match de la Coupe du monde au Qatar entre l'Argentine et l'Arabie saoudite au stade de Lusail, le 22 novembre 2022. (KHALED DESOUKI / AFP)

Le roi Salmane d'Arabie Saoudite a pris la décision pratiquement au coup de sifflet final. Dès la victoire des Faucons verts sur l'Argentine 2-1, mardi 22 novembre, pour leur premier match de la Coupe du monde 2022 au Qatar, il a décrété un jour férié dans tout le pays le lendemain. Le pays peut remercier Hervé Renard, le magicien français de 54 ans, identifiable par son bronzage et sa chemise blanche impeccable.

L'entraineur des saoudiens depuis 2019 n'en est pas à son premier miracle. Il y a dix ans, c'est lui qui fait gagner la Coupe d'Afrique des nations à la Zambie en étrillant la Côte d'Ivoire de Drogba en finale, avant de décrocher la même compétition, avec la Côte d'Ivoire, trois ans plus tard ! L'exploit de mardi, est un cran au-dessus puisque la 51e équipe mondiale bat l'une des favorites, qui n'avait pas perdu depuis 36 matchs.

Hervé Renard n'a pas toujours été ce magicien. Sa carrière de joueur dans les années 1980-1990, comme défenseur de Cannes, de Vallauris et de Draguignan n'a certes rien de honteux. Mais il dispute en tout et pour tout deux matches en D1. À 30 ans, le Savoyard, né à Aix-les-Bains, décide de passer ses diplômes d'entraineur. Ce garçon plutôt introverti réussit en deux ans quand même à faire monter le SC Draguignan dans la division supérieure, en CFA. Tout en se levant à 3 heures du matin pour faire tourner l'entreprise de nettoyage qu'il a créée, au cas où.

Claude Le Roy, l'homme du déclic

C'est là qu'intervient l'homme du déclic, celui qui va lui ouvrir les portes du monde. Cet homme c'est Claude Le Roy. Le vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations 1988 avec le Cameroun cherche un adjoint pour partir avec lui entraîner Shangaï. Hervé Renard fait ses valises en quelques heures. Claude Le Roy raconte son improbable première rencontre : "Je l'ai reçu pendant une heure et demi. J'ai discuté avec lui, enfin c'était plutôt un monologue parce qu'à l'époque il disait trois mots par demi-heure, mais il m'a bien plu. Quelques fois les taiseux sont impressionnants. Il était aussi très concerné par tous les problèmes défensifs et moi qui ne pense qu'à attaquer c'est ce qu'il me fallait. Et quand on parlait littérature, poésie ou de géopolitique, toutes ces discussions qu'on entamait avec des amis qui étaient là-bas."

"C'est ce que certains n'ont pas compris en France. Hervé ce n'est pas seulement une chemise blanche bling-bling, c'est un type intelligent qui a été élevé dans un milieu modeste et qui n'a pas arrêté de progresser parce qu'il est curieux. Et sa grand qualité : il aime les joueurs."

Claude Le Roy

à franceinfo

Claude Le Roy le placera ensuite à Cambridge (en 4e division anglaise) et finalement au Ghana en 2007, point de départ de la success story, ça n'évite pas quelques expériences douloureuses dans des clubs français, notamment à Lille. En 2018, il qualifie le Maroc pour la Coupe du monde avant de filer en Arabie Saoudite.

Une causerie mémorable

La grande intimité d'Hervé Renard avec chaque joueur ne l'empêche pas de hurler sur le bord du terrain ou même dans les vestiaires. Comme dans cette vidéo de l'hiver dernier qui a ressurgi mardi sur les réseaux sociaux après la victoire. Une causerie vigoureuse à la mi-temps d'un match de qualification contre le Vietnam. On a une pensée pour l'interprète à côté de lui.

En gros, il leur demande plus d'intensité dans les duels. L'Arabie saoudite qui était mené bat finalement le Vietnam. Le même scénario que mardi finalement où, à la mi-temps, il les a chambré en leur disant : "C'est bon là vous avez trottiné gentiment, maintenant on va y aller."

Nul ne sait encore comment les Saoudiens vont le remercier. Claude Le Roy qui l'a eu au téléphone lui a dit : "Heureusement pour les Saoudiens qu'ils t'ont fait signé avant ton contrat jusqu'en 2027 parce que tu aurais pu te 'Mbappéïser' économiquement, tu pouvais tout leur demander désormais." Imaginez ce que ce sera si l'Arabie Saoudite se qualifie pour les 8e de finale de cette Coupe du monde. Tout l'or du monde ne l'empêchera pas de retourner ensuite chez lui au Sénégal où il vit avec sa femme. Mardi en tout cas, des supporters saoudiens réclamaient déjà un puit de pétrole pour Hervé Renard. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.