Cet article date de plus de six ans.

Saint-Just : "Mme Pécresse a fait un copié-collé de mon programme"

écouter (10min)
Le président du groupe FN en Île-de-France, Wallerand de Saint Just, invité de France Info vendredi, a estimé que la candidate victorieuse LR avait repris son programme au second tour des régionales.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

A l'issue des élections régionales en Île-de-France, remportée par la candidate Les Républicains, Valérie Pécresse, le Front national a remporté 22 sièges sur les 209 mis en jeu. Le président du groupe FN au conseil régional, Wallerand de Saint Just, invité de France Info ce vendredi, a déclaré qu'il surveillait l'application "des nombreuses promesses" de la gagnante d'autant plus, a-t-il ajouté que "Madame Pécresse, dans sa profession de foi du second tour, avait fait un copié-collé de mon programme".

La tête de liste FN aux récentes élections régionales en Île-de-France a précisé sa stratégie en annonçant que les élus Front national "seront des opposants constructifs " face à Valérie Pécresse.

Par ailleurs, interrogé sur la mise en place d'un "conseil des sages" en Provence-Alpes-Côte d'azur (PCA) par le nouveau président LR Christian Estrosi, Wallerand de Saint-Just l'a jugé "couteux". Les trois anciens présidents de Paca ont accepté de former ce conseil proposé par Christian Estrosi afin de constituer une tribune pour la gauche, qui s'est retirée à l'issue du premier tour. 

"Un coût de 40 millions d'euros, un détournement d'argent public"

Le trésorier du FN a justifié son appel à boycotter l’entreprise Orange, après les propos de son PDG pendant la campagne des régionales. Avant le second tour, Stéphane Richard avait déclaré aux Echos , qu’il souhaitait que "les dix premières fortunes de France, créent ensemble un fonds d’un milliard d'euros pour financer les projets des jeunes, de la déradicalisation, des campagnes anti-FN" . "Le boycott est une réponse normale à des attaques, allons téléphoner ailleurs"   a déclaré Wallerand de Saint Just.

Le Front national va-t-il changer d'appellation, comme le souhaite notamment le maire de Béziers, Robert Ménard ou encore Gilbert Collard ? "Rien n'est fait, aucune décision n'est prise" assure le président du groupe FN au conseil régional d'Île-de-France. "Florian Philippot a déposé un nom, les Patriotes. C’est un nom auquel on peut songer, c’est un très beau nom mais aucune décision n’est prise à ce sujet-là."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.