L'interview politique, France info

NKM comprend la "défiance" et "l'inquiétude" des entreprises

Alors que le Medef réunit ce mercredi son université d'été, la vice-présidente Les Républicains Nathalie Kosciusko-Morizet a stigmatisé les "mensonges" et "contradictions" du gouvernement à l'égard des entreprises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

 "Quand vous entendez ce que disent les membres du gouvernement  à l'intention des entreprises ces derniers temps, il y a de telles contradictions, il y a de tels mensonges même dans le contenu... Je vous prends un exemple très concret. On a au deuxième trimestre 0% de croissance. On est les derniers en Europe. Le seul qui est derrière nous, c'est la Finlande. Et on a un gouvernement qui nous dit 'on veut conforter la croissance " affirme Nathalie Kosciusko-Morizet. "Vous avez un enfant qui rentre de l'école avec un livret où il est écrit zéro. Et vous allez lui dire 'super on va confirmer le résultat'. On va dans le mur en klaxonnant. On comprendrait que les entreprises disent leur défiance et leur inquiétude".

"Quelque part pour bien servir, il ne faut pas être asservi"

Nathalie Kosciusko-Morizet,  qui a refusé de confirmer l'éventualité de sa candidature à la primaire de la droite, organise dimanche prochain un campus intitulé "Libres". "Il n'est pas interdit de réfléchir et c'est même conseillé. Libres parce qu'on a besoin de réfléchir en dehors des carcans. Quelque part pour bien servir, il ne faut pas être asservi. Je n'ai demandé d'autorisation à personne."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)