Cet article date de plus d'onze ans.

Les meetings de ce week-end : les frontières de Nicolas Sarkozy, l'appel à la mobilisation de François Hollande

Dans leurs meetings de ce dernier week-end de campagne, les deux adversaires de l'élection présidentielle ont soigneusement évité les sujets qui fâchent : le retour de DSK par la petite porte, et les accusations de financement libyen de la campagne Sarkozy en 2007.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

A Toulouse, le président-candidat a mis en avant une nouvelle thématique, "centrale" selon lui dans cette campagne : la question des frontières. Pour autant, ses partisans réfutent tout rapprochement avec les thèses du Front National : d'ailleurs, Claude Allègre, ancien ministre de Lionel Jospin décerne à Nicolas Sarkozy un brevet de "démocrate total ".

Le dernier sondage en date de l'institut Ipsos-Logica Business Consulting, pour France Info, France Télévisions, Le Point, Le Monde, PublicSénat et LCP montre un resserrement des intentions de vote au second tour : 53% pour François Hollande, 47% pour Nicolas Sarkozy.

Du coup, à la fin de son meeting parisien, hier, le candidat socialiste a appelé une nouvelle fois à la mobilisation : "Nous ne sommes certains de rien , a-t-il dit, nous devons nous battre comme si nous étions en retard, alors même que nous sommes en avance ".
François Hollande a par ailleurs du prendre une nouvelle fois ses distances avec DSK. La présence de l'ancien président du FMI, samedi, à une soirée privée organisée pour l'anniversaire de Julien Dray, a embarrassé nombre des autres invités.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.