Cet article date de plus de six ans.

Laurent Wauquiez : "On ne peut pas, chaque année, accueillir plus d'immigrés"

écouter (10min)
Le député Les Républicains de Haute-Loire, Laurent Wauquiez, juge qu'il faut moins d'immigrés clandestins et économiques s'il faut prendre en charge des réfugiés syriens et irakiens. Il fustige également la politique fiscale du gouvernement, estimant que la baisse d'impôts annoncée ne compense pas le matraquage fiscal des classes moyennes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Nos communes et nos territoires ne peuvent pas chaque année accueillir plus d'immigrés. Ca signifie que si l'on doit accueillir plus de réfugiés politiques et on doit sans doute avoir ce devoir de solidarité, il faut qu'il y ait moins d'immigrés clandestins et moins d'immigrés économiques ". Le député Les Républicains de Haute-Loire et maire du Puy-en-Velay réclame plus de fermeté : "On a une limite à notre capacité d'intégration. Et pour moi, il faut qu'on soit clair : c'est un accueil qui doit être un accueil temporaire ". Et il demande que l'Europe se mobilise sur le règlement du conflit en Irak et en Syrie. Il demande des troupes arabes au sol, appuyées par des forces aériennes européennes et américaines.

Qualifiant la baisse d'impôts promise par François Hollande en 2016 de "jeu de dupes ", il note que "l'augmentation des impôts sur les particuliers a été de 20 milliards d'euros en trois ans. Et là on nous dit qu'on va soulager la charge fiscale de deux milliards d'euros sur 2016 ? Alors qu'on nous annonce la pause fiscale depuis un an et demi. Il y a un péché originel. Ce péché originel, c'est le matraquage fiscal qui a été fait sur les classes moyennes au début du mandat de François Hollande ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'interview politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.