L'interview politique, France info

Gilbert Collard approuve le "merde aux médias" de Marine Le Pen

Invité ce vendredi matin de France Info, le député du Gard, secrétaire national du Rassemblement Bleu Marine, a estimé que la présidente du FN avait "bien fait" de boycotter l'émission de France 2 Des Paroles et des Actes".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Marine Le Pen "a très bien fait. Je vais peut-être vous choquer par l'emploi excessif d'un terme. Je trouve qu'elle a posé un acte révolutionnaire en disant quelque part merde aux médias " a réagi Gilbert Collard interrogé sur la décision de la présidente du FN de ne pas participer à l'émission politique de France 2. "Il serait temps que vous soyez tous un peu à votre place. Vous n'êtes pas les patrons du monde. On n'est pas à votre disposition."

"La complicité est avérée" entre Cambadélis et Sarkozy

Le secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine donne sa version des faits : "Monsieur Pujadas avait pris des dispositions, c'était quasiment contractuel. Monsieur Cambadélis et monsieur Sarkozy qui sont tous les deux atteints de cacoraphobie, c'est la maladie qui atteint ceux qui ont peur de l'échec, ont trouvé intelligents, en dehors des règles électorales, de faire pression sur le CSA et sur un organe de presse pour que l'émission soit modifiée (...) Monsieur Sarkozy va dans le plumard de monsieur Cambadélis pour 'pujadiser" l'émission. On n'est pas dans un débat pour les régionales. Il y a France 3 pour ça. Marine a un niveau national".  Et il insiste : "Pour faire plaisir à monsieur Cambadélis et à monsieur Sarkozy, dont désormais la complicité est avérée, on décide de modifier les règles du jeu, Marine a raison de poser l'acte de liberté en disant je ne viens pas".

Manuel Valls est "le roi du clairon"

Et Gilbert Collard de profiter de l'occasion de se moquer du déplacement de Manuel Valls ce vendredi à Moisans après les incidents avec les gents du voyage : " Manuel Valls est "le roi du clairon. Il va claironner attention je vais agir." 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)