L'interview politique, France info

Bruno Le Roux : "Nous avons besoin de la révision constitutionnelle"

Invité de France Info, Bruno le Roux est aussi revenu sur la discussion autour de la Loi Travail et sur le 49.3. Selon le président du groupe PS à l'Assemblée, le 49.3 "favorise la vraie discussion".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Myriam El Khomri a présenté, mardi, son projet de réforme du travail devant les députés. "La loi travail va être amendé dans un objectif très clair : créer de la confiance ", déclare ce mercredi Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée, sur France Info.

Bruno Le Roux est également revenu sur le 49.3 qui, selon lui, "favorise la discussion ". "Le 49-3 est un outil constitutionnel dont le gouvernement peut avoir l'usage. Cela favorise la vraie discussion. Cela empêche les blocages. "

Et Bruno Le Roux de préciser : "Le président de groupe que je suis n'accepterait pas que l'on envisage le 49.3 s'il y a une discussion qui s'engage. Je ne demande pas qu'elle soit apaisée. Je demande à ce qu'elle soit constructive. Et quand il y a une discussion constructive il n'y a jamais besoin de 49-3. "

"Nous avons besoin de la révision constitutionnelle"

Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale est également revenu sur la révision constitutionnelle : "Avons-nous besoin d'une révision de la Constitution ? C'est la seule question qui doit se poser au moment où chacun s'exprime. J'y réponds oui, nous avons besoin de la révision constitutionnelle. "

La révision de la Constitution est bloquée pour plusieurs raisons et notamment "parce qu'une partie de la droite ne veut pas que le président de la République puisse se prévaloir d'une révision constitutionnelle, même sur des questions qui sont essentielles pour notre pays et des questions consensuelles. "

François Hollande va recevoir Claude Bartolone et Gérard Larcher ce mercredi matin. Chacun donnera sa position. "Je souhaite qu'il y ait un avenir proche pour cette révision constitutionnelle. Le débat à trop duré. "

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)