L'invité éco, France info

Veolia à la conquête de Suez : "La taille, c’est capital", selon Antoine Frérot, PDG de Veolia

Le leader mondial de l'eau et des déchets veut conquérir Suez, son rival historique, pour former un groupe plus grand encore, face à une concurrence accrue.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Antoine Frérot, PDG de Veolia, invité de franceinfo le lundi 31 août 2020.
Antoine Frérot, PDG de Veolia, invité de franceinfo le lundi 31 août 2020. (CAPTURE D'ECRAN / FRANCEINFO)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Veolia part à l’assaut de son concurrent historique. Le numéro un mondial de l’eau et des déchets veut s’emparer de Suez, le numéro deux du secteur, français également, pour créer un acteur plus grand encore. Ensemble, les deux groupes pèseraient 40 milliards d’euros environ.

Invité éco de franceinfo, Antoine Frérot, le PDG de Veolia défend une offre "tout à fait attirante", selon lui, pour créer "en France, le super champion mondial de la transformation écologique". Il propose de racheter l’essentiel de la participation du groupe Engie dans le capital de Suez, soit 29,9%, avant de lancer une OPA auprès des autres actionnaires. Engie a un mois pour se décider.

Un projet de cession en France

Mais pourquoi cette course à la taille, alors que Veolia est déjà leader mondial ? "Dans un marché mondial, la taille, c’est capital", défend Antoine Frérot : "pour financer les infrastructures, les usines, les équipements, mais aussi la recherche et développement, l’innovation", alors que la concurrence, chinoise notamment, est de plus en plus forte.

En France, Veolia et Suez possèdent environ 60% du marché des eaux usés. Antoine Frérot se dit prêt à "céder, en France, l’activité d’eau de Suez" au groupe Meridiam, spécialiste des infrastructures, pour "animer la concurrence".

Les fusions entraînent souvent des suppressions de postes. Qu’en sera-t-il chez Suez et Veolia, si l’opération réussit ? 

Tous les salariés vont garder leur emploi (…) Suez et Veolia sont très complémentaires géographiquement

Antoine Frérot, PDG de Veolia

sur franceinfo

Lundi soir, le groupe Suez a réagi à l’offre de Veolia. Il la juge "non sollicitée" et estime que l’opération pourrait nuire à l’emploi, "au regard du montant des synergies espérées".      

Antoine Frérot, PDG de Veolia, invité de franceinfo le lundi 31 août 2020.
Antoine Frérot, PDG de Veolia, invité de franceinfo le lundi 31 août 2020. (CAPTURE D'ECRAN / FRANCEINFO)