Cet article date de plus de six ans.

Pour la PDG de Presstalis, Michèle Benbunan, "les marchands de presse ont besoin d’oxygène"

Michèle Benbunan, la PDG de Presstalis, était mercredi l'invitée de l'interview éco de franceinfo. Elle est revenue sur la crise qui secoue la société.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 7 min
Michèle Benbunan, la PDG de Presstalis, mercredi sur franceinfo. (RADIO FRANCE)

Le distributeur de journaux et de magazines Presstalis, ex NMPP, en grande difficulté, vient de valider son plan de sauvetage. Pour autant, pour Michèle Benbunan, invitée de l'interview éco de franceinfo mercredi 21 mars, reste prudente. "C’est toujours très difficile de dire que c’est avec certitude, mais nous avons essayé de réunir les meilleurs composants pour arriver à sortir presstalis de la situation vraiment dramatique dans laquelle elle a été plongée."

Ainsi, pour Michèle Benbunan la situation reste "encore dramatique aujourd’hui, parce que nous vivons sous respirateur artificiel grâce au financement des éditeurs et à tout ce que peuvent faire les pouvoirs publics".

Le contexte est rendu encore plus difficile par la baisse des ventes de journaux de 3% en 2017. "Les marchands de journaux se sentent asphyxiés", avertit la PDG de Presstalis. "Il me semble qu’il serait vraiment le moment de se poser la question : est-ce qu’il ne faut pas qu’ils choisissent un minimum de ce qui est dans leur point de vente ?", s'interroge-t-elle.

Pour Michèle Benbunan, les marchands de journaux "ont besoin d’oxygène, ils ont besoin de moderniser leurs magasins. C’est quand même une profession qui souffre terriblement des faibles revenus."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.