L'invité éco, France info

"Les créateurs de mode sont très concernés par la transition écologique", assure le président de la Fédération de la haute couture et de la mode

La semaine de la mode se déroule à Paris dans le contexte particulier de la pandémie de Covid-19, sans rendez-vous physiques ni défilés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pascale Morand, président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode, invité de franceinfo le 5 mars 2021.
Pascale Morand, président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode, invité de franceinfo le 5 mars 2021. (FRANCEINFO)

"Les créateurs de mode sont très concernés par la transition écologique", a assuré Pascal Morand, président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode, invité de franceinfo vendredi 5 mars à l'occasion de la Paris Fashion Week, qui se déroule cette année dans une version restreinte en raison de l'épidémie de Covid-19.

franceinfo : Quel bilan tirez-vous de la première semaine de la Paris Fashion Week ?

Très positif dans la version digitale étant donné les conditions sanitaires. Nous avons 93 marques dans le calendrier officiel extrêmement sélectif. Nous avons les marques françaises et internationales les plus importantes et les plus créatives.

La création artistique vestimentaire peut-elle créer autant d’atours avec le digital ?

La mode c’est une économie qui a une grande dimension culturelle pour tous les marchés de création. Cette dimension très forte se fait en synergie avec d’autres disciplines artistiques. Avec le digital, il y a ce que l’on peut qualifier de créativité augmentée, comme on parle de réalité augmentée, avec de nouvelles collaborations : vidéastes, metteurs en scène, etc. Il est clair qu’une Fashion Week digitale ne remplace pas une Fashion Week physique. Au-delà d’une résilience, c’est un facteur d’innovation incontestable. L’écosystème de la mode est très large. On parle plus particulièrement des marques de création. Il y a de grands groupes et des marques émergentes. Si on prend la mode dans sa globalité, le chiffre d’affaires atteint 150 milliards d’euros avec 600 000 emplois.

Quelle est l’approche de la transition écologique par le secteur de la mode ?

Cette transition écologique évolue rapidement. Les créateurs de mode sont très concernés par cela, ne serait-ce que par le choix des matières. Il faut mettre aussi en place des outils et des méthodes d’écoconception et c’est ce que nous sommes en train de faire pour la chaîne de valeur industrielle qui va de la conception à la distribution et au-delà.

Pascale Morand, président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode, invité de franceinfo le 5 mars 2021.
Pascale Morand, président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode, invité de franceinfo le 5 mars 2021. (FRANCEINFO)