L'invité éco, France info

L'interview éco. Thales se dit "à la disposition" de l'État pour parer à d'éventuelles attaques informatiques

Patrice Caine, PDG de Thales, était l'invité de Jean Leymarie, mercredi sur franceinfo, pour évoquer les excellents résultats du groupe d'électronique et faire part de sa disponibilité pour protéger l'État d'éventuelles attaques informatiques, à la veille de l'élection présidentielle.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Patrice Caine, PDG de Thales, le 1er mars sur franceinfo.
Patrice Caine, PDG de Thales, le 1er mars sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le groupe spécialisé dans l'électronique, Thales, a annoncé en début de semaine des résultats historiques. Invité de franceinfo, mercredi 1er mars, le PDG de l'entreprise, Patrice Caine, a indiqué que son groupe était "à la disposition de l'État" pour le protéger d'éventuelles attaques informatiques pendant l'élection présidentielle.

franceinfo : La sécurité informatique fait partie des métiers de Thales. L'État redoute qu'une attaque informatique vienne perturber l'élection présidentielle. Est-ce qu'il y a un danger ?

Patrice Caine : Cette question se pose pour toutes les cibles d'intérêts pour des pays étrangers. Elle se pose aussi dans le cadre d'événements majeurs comme l'élection présidentielle. Nous n'avons pas été saisis de demande. Cependant, nous sommes à disposition de l'État, s'il désire avoir recours aux compétences de Thales.

Vos résultats financiers sont en hausse l'an dernier avec plus de 900 millions d'euros de bénéfices, pour 15 milliards de chiffre d'affaires. Qu'est-ce qui vous rapporte le plus ?

Nous avons cinq grands métiers avec la défense, la sécurité, l'aéronautique, la signalisation ferroviaire et le spatial. Ils sont profitables et en croissance. Le militaire et le civil ont, à peu près, le même niveau de rentabilité. Concernant la défense, on est sur des marchés très dynamiques, comme le Moyen-Orient, l'Asie, l'Asie du Sud-Est. Les pays européens ont décidé de réinvestir dans leur défense, et Thales compte bien accompagner cette défense. Aux États-Unis, nous sommes présents de manière peu significative en matière de défense.

Vous avez des activités civiles, avec l'hyperconnexion dans les avions. Qu'est-ce que ça change pour les passagers ?

Il y a une vraie rupture technologique qui est en train d'arriver avec le haut débit dans les avions. Nous avons noué un partenariat très important avec le premier opérateur satellite au monde, qui est SES. L'objectif est d'apporter le même débit que vous avez à la maison, mais dans les avions. Les passagers pourront télécharger leurs films, faire du streaming, ou encore jouer à des jeux.

Patrice Caine, PDG de Thales, le 1er mars sur franceinfo.
Patrice Caine, PDG de Thales, le 1er mars sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)