L'interview éco, France info

Gemalto : "Le marché des objets connectés va exploser", selon Philippe Vallée

Philippe Vallée, le directeur général de Gemalto, affirme que la multiplication des objets connectés sera une source de revenus futurs pour la société.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Philippe Vallée, le directeur général de Gemalto.
Philippe Vallée, le directeur général de Gemalto. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Philippe Vallée, le directeur général de Gemalto était l'invité de l'interview éco de franceinfo vendredi 31 août. Il a évoqué l'avenir de Gemalto, qui va bientôt passer dans le giron de Thalès.

Gemalto est un spécialiste de la carte à puces et de la sécurité numérique. Après un trou d’air et l’annonce d’un plan de 288 suppressions d’emploi en novembre dernier, la société reprend des couleurs et publie des résultats semestriels en hausse. Si Gemalto recule sur ses marchés historiques (cartes SIM, cartes bancaires), il progresse dans le domaine de la sécurité (reconnaissance faciale, passeport biométrique, etc.).

La fabrication des cartes SIM, qui équipent les smartphones, est l’une des activités historiques de Gemalto, mais vous continuez à perdre du terrain. Comment l’expliquez-vous ?

Ce n’est pas une question de marché en volume, c’est une question de marché en valeur, puisque les opérateurs de téléphonie mobile, ainsi que les constructeurs de terminaux, préparent la nouvelle génération : cette SIM embarquée qui permettra de connecter, entre autres, les objets classiques comme les montres connectées ou les téléphones mais surtout tout un tas d’objets divers et variés comme les compteurs, comme les appareils de santé et d’hospitalisation à domicile ou autre appareil de sécurité. En fait c’est un marché qui va exploser en volume. On va bien au-delà de la communication entre être humain et opérateur, mais on va mettre en œuvre une série de communications dans des objets à vocation industrielle.

Envisagez-vous d’abandonner cette activité ?

Pas du tout. Ce n’est pas une activité qui va passer à zéro puisqu’en fait, on parle d’une transition vers une nouvelle forme d’authentification de ces objets sécurisés. Gemalto, contrairement à ce qu’on faisait jusqu’à maintenant, téléchargera une clé dans l’objet à connecter de manière à offrir un maximum de sécurité comme actuellement par le biais d’une carte SIM. Donc pour Gemalto, cela représente des revenus futurs, qui vont croître grâce à la multiplication d’objets à connecter.

Philippe Vallée, le directeur général de Gemalto.
Philippe Vallée, le directeur général de Gemalto. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)