L'invité éco, France info

Fracture numérique : "Un smartphone, ça coûte un quart de RSA", rappelle la directrice d'Emmaüs Connect

L'association qui lutte contre l'exclusion numérique des plus précaires lance une nouvelle plateforme permettant aux entreprises de faire don de leurs ordinateurs. Marie Cohen-Skalli les appelle à agir.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Marie Cohen-Skalli, directrice d\'Emmaüs Connect, invitée éco de franceinfo mardi 20 avril 2021.
Marie Cohen-Skalli, directrice d'Emmaüs Connect, invitée éco de franceinfo mardi 20 avril 2021. (FRANCEINFO)

Emmaüs Connect, association du mouvement Emmaüs qui lutte contre l’exclusion numérique des plus précaires, lance une plateforme inédite de collecte, de reconditionnement et de distribution solidaire d’équipements numériques. Marie Cohen-Skalli, la directrice de l'association lance, sur franceinfo mardi 20 avril, un appel aux entreprises.

"Nous avons trois missions. La première c’est équiper, car un smartphone, ça coûte encore un quart de RSA, 19% de Français n’ont pas de smartphone, 21% n’ont pas d’ordinateur. Huit millions de personnes n’ont pas de matériel faute sz moyens pour s’équiper, explique Marie Cohen-Skalli. La deuxième mission c’est de connecter, car les personnes non bancarisées et à très faibles revenus ou qui n’ont pas de domiciliation, ne peuvent pas avoir accès à des forfaits téléphoniques classiques. La troisième mission c’est accompagner sur les compétences numériques de base, car 17% des Français sont en situation d’illectronisme".

Selon la directrice d'Emmaüs Connect, le confinement "a mis en lumière" cette fracture numérique : "Elle est encore plus profonde. En 2019, on pouvait encore se débrouiller sans le numérique, en 2020 c’est devenu soudainement complètement impossible et cela a créé une fracture numérique mais aussi sociale".

Récupérer le vieux matériel des entreprises

Sur son nouveau site, Emmaüs Connect appelle les entreprises "à se mobiliser massivement car huit millions de personnes à équiper c’est beaucoup. Il nous faut du flux et c’est plus facile de passer par les entreprises que par les particuliers, affirme Marie Cohen-Skalli. On sait que 39% des entreprises sont en train de renouveler leurs parcs informatiques pour répondre aux besoins du télétravail."

Il y a deux millions d’équipements informatiques qui dorment dans les placards des entreprises. Si on pouvait les collecter, on pourrait agir massivement.

Marie Cohen-Skalli, d'Emmaüs Connect

à franceinfo

Pour les patrons volontaires, la démarche est, selon la directrice d'Emmaüs Connect, "très simple : l’entreprise nous contacte, on récupère le matériel, c’est sans frais, il y a toutes les garanties de traçabilité et d’effacement des données". Le reconditionnement du matériel est réalisé par "des équipes professionnelles, des structures d’insertion, qui vont créer de l’emploi par cette activité. Ces équipes sont spécialisées et c’est pour cela qu’elles peuvent garantir une chaîne totalement sécurisée", affirme Marie Cohen-Skalli.

Marie Cohen-Skalli, directrice d\'Emmaüs Connect, invitée éco de franceinfo mardi 20 avril 2021.
Marie Cohen-Skalli, directrice d'Emmaüs Connect, invitée éco de franceinfo mardi 20 avril 2021. (FRANCEINFO)