Crise énergétique : "Beaucoup d'entreprises ne savent même pas qu'elles bénéficient d'un bouclier tarifaire sur l'électricité"

écouter (8min)

Pierre Pelouzet invite toutes les entreprises en difficultés à prendre contact avec ses services. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises, était l'invité de franceinfo le 15 novembre 2022. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Pierre Pelouzet passe la grande majorité de son temps à aider les entreprises à étudier leur facture d'énergie.  "Autour de ces prix de l' électricité, on sent une véritable inquiétude, incompréhension et tension de la part des chefs d'entreprise, assure le médiateur des entreprises. Je suis fasciné par le nombre d'entreprises qui nous appellent et notamment les plus petites, et qui ne savent même pas qui est leur fournisseur, combien elles paient d'énergie, etc... c'est pourtant la première chose à faire." 

Ensuite, beaucoup ignorent qu'elles peuvent bénéficier de tarifs réglementés comme les ménages, d'un bouclier tarifaire. " Faute d'informations, elles vont même aller sur un contrat plus cher", regrette Pierre Pelouzet. Son message aux patrons : "Regardez les échéances, si votre contrat s'arrête dans deux ou trois mois, c'est maintenant qu'il faut s'en préoccuper" 

Le médiateur des entreprises propose une boite à outils, pour négocier avec les fournisseurs. "Dans notre comité, composé des fournisseurs, on fait remonter les comportements qui nous semblent bizarre mais aussi les trucs pour mieux mettre en œuvre sa facture". 

Bientôt un nouveau guichet d'aides

Le gouvernement travaille également sur un guichet unique pour aider les sociétés qui consomment beaucoup d'énergie. Ce guichet va ouvrir dans quelques jours. Il concerne les ETI, les grands groupes, dont la facture d'énergie a augmenté de plus de 50% . 

D'autres aides aussi sont attendues pour les PME et TPE. "Sachant que l'immense majorité des petites entreprises sont protégées par le bouclier tarifaire", rappelle le médiateur. Pierre Pelouzet est médiateur depuis plus de dix ans. Un bon poste d'observation de la vie économique. Et selon lui, "l'économie française résiste bien" 

"Globalement la situation reste bonne, les carnets de commandes restent plein. Il n'y a pas de hausse inquiétante des défaillances d'entreprises."

Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises

sur franceinfo

Il assure qu'"après une congélation de notre économie pendant la pandémie, on revient à la vie normale, avec des cessions mais aussi des créations de sociétés ". Le nombre de défaillances reste bien inférieur à celui enregistré avant  la crise du Covid-19. Par ailleurs, les entreprises remboursent les prêts garantis par l'État (PGE) contractés pendant le Covid-19. Selon Pierre Pelouzet, à peine 400 ou 500 ont demandé des délais ou ont des difficultés pour rembourser leurs prêts. Soit une proportion infime, au regard des milliers de sociétés qui ont bénéficié du dispositif.


Revoir l'émission en intégralité :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.