L'invité éco, France info

Christopher Santerre, co-fondateur de L'Increvable : "Notre lave-linge sera plus cher mais durera plus longtemps"

Fabriquer une machine à laver durable et réparable : c'est le pari d'une jeune société, L'Increvable, qui lance un appel aux consommateurs pour convaincre des industriels réticents.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Christopher Santerre, invité de franceinfo, le 15 avril 2019.
Christopher Santerre, invité de franceinfo, le 15 avril 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pourquoi les machines à laver ne durent-elles pas plus longtemps ? Contre l’obsolescence programmée de nos lave-linges, Christopher Santerre et Julien Phedyaeff, deux jeunes designers, ont inventé L'Increvable, une machine qu’ils annoncent durable, évolutive et réparable. Ils assurent qu’en choisissant bien les matériaux et en concevant autrement le lave-linge, celui-ci durera beaucoup plus longtemps.  

Depuis trois ans, ces deux entrepreneurs ont été plusieurs fois récompensés, ont obtenu de nombreux prix, des financements, mais se heurtent à un problème majeur : aucun industriel ne veut produire leur machine à laver.  

Une campagne de précommandes pour convaincre les industriels  

Les deux inventeurs s’apprêtent donc à faire appel aux consommateurs. Ils lancent une campagne de précommandes. Invité de L’interview éco sur franceinfo, Christopher Santerre explique le principe : à partir du 7 mai, sur le site de L’Increvable, "il sera possible de réserver une machine à laver pour un montant de 100 euros, soit 10% du prix final de la machine. L’idée, c’est de convaincre les industriels de nous suivre".

Avec un millier de précommandes, on pourrait les rassurer sur le potentiel marché de notre produit.

Christopher Santerre

à franceinfo

Si cette machine est commercialisée, elle sera vendue environ 1 000 euros, soit deux à trois fois plus cher qu’une machine classique. Mais, selon Christopher Santerre, "sa durée de vie sera aussi deux ou trois plus longue que la durée de vie moyenne d’une machine aujourd’hui". L’inventeur parie aussi sur une "réparabilité accrue" : "On va pouvoir soit réparer la machine soi-même, soit la faire réparer plus facilement".

Christopher Santerre, invité de franceinfo, le 15 avril 2019.
Christopher Santerre, invité de franceinfo, le 15 avril 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)