L'interview J-1, France info

Guy Lefrand, maire d'Évreux : "Nous souhaitons protéger la démocratie locale contre la technocratie"

Guy Lefrand, maire Les Républicains d'Évreux (Eure), était l'invitée de Yaël Goosz pour L'interview J-1, mardi sur franceinfo, à la veille d'une grève des services publics dans sa ville pour protester contre la suppression de la taxe d'habitation. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le maire Les Républicains d\'Evreux, Guy Lefrand.
Le maire Les Républicains d'Evreux, Guy Lefrand. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

Le maire Les Républicains d'Évreux (Eure), Guy Lefrand, était l'invité de Yaël Goosz, mardi 3 octobre, dans L'interview J-1 sur franceinfo. Il a évoqué la grève qui va toucher les services publics de sa ville mercredi, pour protester contre la baisse de la taxe d'habitation, dont la suppression est prévue à terme. Selon le maire de la commune normande, il s'agit d'une "journée de sensibilisation" pour alerter les habitants sur les conséquences de la suppression de cet impôt local. 

Protéger la démocratie locale face à la technocratie

Si le maire d'Évreux appelle ses services public à faire grève mercredi, c'est pour alerter l'État sur ses récentes décisions en matière d'impôts locaux. "Nous souhaitons protéger la démocratie locale face à la technocratie", affirme ainsi Guy Lefrand. "Nous souhaitons à Évreux que les élus gardent le pouvoir. Aujourd'hui, de plus en plus, cette technocratie, qui a détruit l'idée européenne à Bruxelles, qui a mis la France en faillite à Paris, veut prendre le pouvoir sur nos territoires locaux."

Pour autant, pas question pour Guy Lefrand de semer le désordre dans sa ville. Cette grève sera une "journée de sensibilisation""Je veux montrer à la population, aux contribuables, que s'ils sont heureux de voir de voir les impôts locaux supprimés alors il faut qu'ils acceptent de voir les services publics supprimés", explique l'élu. Ainsi, il n'y aura ni crèche, ni cantine, ni centre de loisirs, ni piscine, ni ramassage des ordures... En revanche, la police, les services d'état civil et les maisons de retraite assureront leurs missions normalement. 

Ce qui va se passer demain, pendant une journée, qui les met en grande difficulté, ce sera définitif si nous laissons l'État dans la direction qu'il souhaite prendre.

Guy Lefrand, maire LR d'Évreux

à franceinfo

Malgré la promesse d'Emmanuel Macron de compenser les pertes financières liées à la suppression de la taxe d'habitation, Guy Lefrand est sceptique. "Personne ne fait confiance à l'État. L'État n'a jamais compensé ce qu'il nous a pris." À Évreux, la taxe d'habitation représente 10 millions d'euros de budget pour la ville. Sa suppression pourrait entraîner selon l'élu la fermeture de la maison de la Justice et du Droit, de maisons de retraite, de la piscine, etc. "Soit ces services passeront dans le giron du privé, soit ça disparaîtra complètement", affirme Guy Lefrand, qui assure que 46% des habitants de sa commune ne paient déjà pas la taxe d'habitation.

Le maire Les Républicains d\'Evreux, Guy Lefrand.
Le maire Les Républicains d'Evreux, Guy Lefrand. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)