L'info politique - le 9h10, France info

Vers l'apaisement chez les taxis mais pas à l'Assemblée

C'est ce jeudi que le député socialiste Thomas Thevenoud présente son rapport à Manuel Valls pour tenter de régler au mieux le conflit entre taxis et VTC. Pendant que la fronde continue sur les 50 milliards d'économies.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Invité de BFMTv, Thomas Thevenoud se veut très optimiste sur ces deux fonctions : "Le métier de taxi, de VTC, dans une grande métropole comme Paris va se développer et créer des emplois. Je veux donner aux taxis les armes d'aujourd'hui. C'est un métier d'avenir qui peut créer des emplois, donc je propose un certain nombre d'éléments de modernisation qui existent dans d'autres pays. "

Il propose des systèmes de géolocalisation des taxis disponibles, l'interdiction en revanche de cette géolocalisation pour les voitures avec chauffeur, une signalisation visuelle commune pour tous les taxis et la généralisation du paiement par carte bleue.

Fronde contre le plan d'économie

Plusieurs députés menacent de ne pas voter le plan d'économies de Manuel Valls. Le compte n'y est pas sur les petites retraites notamment, estime Bruno Leroux. Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale était sur RTL et attend plus du gouvernement.

"J'attends quelque chose de plus sur les petites retraites. Le vote de mardi c'est un vote sur des grandes masses et ensuite, c'est dans les textes suivants que seront les mesures. Pour les députés et pour les Français, il faut régler les choses avant mardi. Il n'y a pas de vote qui soit sans conséquences. Le vote de mardi est un vote de responsabilité et l'absence de responsabilité entraîne forcément des conséquences. "

Sur France Info ce matin, le ministre des finances Michel Sapin l'avoue : des aménagements sont encore possibles d'ici à mardi. On comprend même pour la première fois qu'ils sont sans doute déjà actés.  

"Il y a évidemment à l'intérieur de ces 50 milliards d'économies des choses qui peuvent bouger. Je comprends parfaitement que l'on soit particulièrement sensible à ceux qui ont des petits revenus. Est-ce que l'on doit essayer de faire un geste pour que ces petites retraites puissent augmenter au cours de l'année qui vient, je pense que c'est nécessaire, possible et que dans le dialogue avec notre majorité nous trouverons des solutions. "

Pas de décolletés dans les ministères


L'été approche et on apprend que Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie a interdit les décolletés pour le personnel de son ministère. Cela fait réagir évidemment, mais Marisol Touraine aux affaires sociales se dit plus souple.  

"Toutes les femmes et tous les hommes qui travaillent au ministère des Affaires sociales et de la Santé ont le sens de la mission qui est la leur et spontanément adopte des tenues descentes. Mais, l'été des décolletés légers ne posent aucun problème. "

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)