Cet article date de plus de huit ans.

La France bouillonne

écouter (5min)
Le mécontentement généralisé des Français est au cœur des réactions politiques ce jeudi matin. Dans une note confidentielle, les préfets décrivent un pays exaspéré, au bord de l'implosion. Cette note publiée par Le Figaro ce matin est alarmante. Les hommes politiques réagissent aussi à la future hausse de la TVA et à la réforme des rythmes scolaires.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La situation est grave et chacun y va de son petit conseil. L'ancien Premier
ministre, Jean-Pierre Raffarin intime au gouvernement d'embrayer et de
passer la première.

"Ce que je crains c'est cette pensée du parking :
je m'installe, je mets au point mort et j'attends que les vents deviennent
favorable. C'est fatal dans une période où les Français sont passés de la
grogne à la colère, et on voit bien que l'on va passer de la colère à la
violence. La montée du racisme, de la brutalité, de tout ce qui est aujourd'hui
violent, c'est préoccupant, et il faut rapidement un geste d'apaisement.
"

Les rythmes scolaires

Le gouvernement doit changer de politique, arrêter avec les
hausses d'impôts. Voilà ce que conseille le député UMP Xavier Bertrand. Sur
les rythmes scolaires, il a la solution.

"Je propose une sortie à cette crise, avec une
proposition de loi qui dit la chose suivante : liberté de choix donnée aux
maires, après concertation avec l'Education, les parents d'élèves, et enfin si
une commune décide d'aller dans la semaine de 4 jours et demi, l'Etat compense
à l'euro près. Pas d'augmentation d'impôt, ce qui veut dire aucune augmentation
d'impôt pour les familles.
"

On se trompe de problème dit Bayrou. Le patron du Modem parit,
sur France Inter, que la réforme ne se mettra pas en place à la rentrée
prochaine.

"Cette réforme ne serait pas mise en place à la
rentrée 2014, du moins pas comme elle est prévue. C'est un pronostic. Le
problème du pays ce n'est pas les rythmes scolaires, c'est que les jeunes
Français n'apprennent pas à lire. Si vous croyez qu'aller fabriquer des
scoubidous cela va leur apprendre à lire c'est évidemment complètement à côté
de la plaque.
"

La TVA

Le prochain bâton de dynamite pour l'exécutif c'est la
hausse de TVA le 1er janvier prochain. Là encore, petit conseil pour passer
l'obstacle, signé Henri Guaino, ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy et
député UMP des Yvelines, sur France Info
.

"C'est extrêmement difficile de toucher à la TVA. Si
on y touche, il ne faut le faire que dans une relation directe avec la baisse
des charges. Il faut que le gouvernement arrête le massacre fiscal. Les gens n'en
peuvent plus. Ils ne supporteront plus rien.
"

Il faut expliquer à quoi sert la TVA dit Henri
Guaino, c'est bien ce qu'on fait répond le ministre de l'économie, Pierre Moscovoci,
sur RTL.

"Je voudrais rappeler que la TVA, en 2012, avait
augmenté de 21,2%, que nous sommes revenus à 20%. Nous ne l'annulerons pas. C'est
par l'entreprise que va reprendre l'économie française complètement.
"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.