L'info politique - le 9h10, France info

Jean-Marc Ayrault, le chômage et les difficultés du centre à s'unir

Le Premier ministre était l'invité du journal de 20h de TF1 ce jeudi soir. Ce matin les hommes et les femmes politiques invités dans les médias notent la prestation de Jean-Marc Ayrault et, oh surprise, à droite, on n'a pas été franchement convaincu.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Pendant onze minutes hier, le Premier ministre a défendu
l'action de son gouvernement et s'est montré optimiste sur l'inversion de la
courbe du chômage. Nous allons y arriver a-t-il dit et de manière durable.

L'ancien ministre UMP de l'Intérieur Brice Hortefeux ne
partage pas ce point de vue. Il l'a dit ce matin sur iTélé.

"Jean-Marc Ayrault regarde la situation du chômage
avec des jumelles. Il regarde loin. Ici et maintenant ce n'est pas le cas. En France,
malheureusement, la situation de l'emploi se dégrade et les prévisions de l'Insee
montrent que hélas, après une petite stabilisation, cela repartira à la hausse.
Nous devrions atteindre les 11% au printemps prochain.
"

Le patron du Medef est plutôt adepte de la longue vue, car
quand Jean-Michel Apathie sur RTL lui demande s'il partage l'optimisme du Premier
ministre sur la situation économique du pays, il vante le modèle économique
chinois. Pierre Gattaz était en Chine avec le Premier ministre.

"Je reviens de Chine et j'ai vu un pays qui se
développe énormément. Il y a des opportunités extraordinaires pour les Français
en Chine. Jean-Marc Ayrault semble être optimiste, moi je le suis pour le
développement du monde. Tant que l'on ne prendra pas des mesures structurelles
pour le pays et que l'on n'assumera pas l'économie de marché et la
mondialisation, cela ne marchera pas. Nous risquons de passer à côté de l'économie
de croissance et c'est ma grande angoisse.
"

Une angoisse que ne partage pas Michel Sapin le ministre du
Travail et de l'emploi est un des rares à assurer le service après-vente ce
matin. Oui, dit-il sur Radio Classique, la courbe du chômage va s'inverser dans
la durée.

"Je vois fleurir uniquement des racontars de couloir,
des espèces de soi-disant rumeurs de fin de déjeuner. Cela ne m'intéresse pas.
Je ne suis pas là pour faire du café du commerce. Oui en France, il y a deux têtes
à l'exécutif et depuis toujours on commente la relation entre ces deux têtes.
"

Michel Sapin a aussi balayé les rumeurs persistantes d'une mésentente
entre le Premier ministre et le chef de l'Etat.

"Cet objectif il est déjà atteint puisqu'au mois d'octobre
le nombre des chômeurs, pour la première fois depuis cinq ans, a diminué en France.
Je ne suis pas dans une chapelle, j'agis.
"

La relation entre François Bayrou et Jean-Louis Borloo

Depuis ce mariage entre l'UDI et le Modem entre Jean-Louis
Borloo et François Bayrou, la fameuse Alternative ne fait plus beaucoup parler
d'elle. Ce nouveau mouvement est encore balbutiant. La faute au MoDem répond
ce matin Rama Yade. L'ancienne ministre et vice-présidente de l'UDI était
invitée sur France 2.

"J'ai dit qu'il y avait un problème du côté des MoDem de
gauche qui restent un peu partout à pulluler et à s'allier avec des mairies de
gauche. C'est la raison pour laquelle j'ai demandé à ce que des clarifications
soient opérées à cet égard. On est engagé à droite et au centre, on n'est pas
allié avec la gauche.
"

Rama Yade est d'accord sur ce point avec l'ancien président
de la République François Mitterrand qui disait :"Le Centre n'est ni de
gauche, ni de gauche.
"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)