Cet article date de plus de huit ans.

Du Mali au rapprochement Borloo-Bayrou...

écouter (5min)
Beaucoup de sujets ce matin et, d'abord, les dernières précisions de Laurent Fabius après l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon au Mali.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Précisions du ministre des Affaires Etrangères sur RTL à
propos des opérations qui ont lieu en ce moment même, deux jours après la mort
de nos confrères de RFI :

"Hier, ont été lancées des opérations pour identifier
des personnes dans des campements... On n'a pas de certitudes sur qui a commis
ces assassinats."

Autre information apportée par le ministère de la Défense,
il assure disposer d'indications permettant de remonter la trace des assassins
de Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

Il est aussi beaucoup question de l'écotaxe après un nouveau
week-end de manifestations en Bretagne. De l'écotaxe et d'EcoMouv, cette
société privée qui devait être chargée de collecter le nouvel impôt. Ce contrat
a été dénoncé ce matin par l'écologiste Eva Joly sur ITélé :

"C'est un contrat public-privé... qui est une absurdité.
Il faut dénoncer ce contrat et faire une enquête."

Le juge Philippe Courroye, un proche de Nicolas Sarkozy, était
procureur au Parquet de Nanterre et c'est à lui qu'une enquête préliminaire
sur l'appel d'offre a été confiée en 2011. Eva Joly n'est pas la première à demander également une
commission d'enquête parlementaire sur le contrat signé entre l'Etat et la
société Ecomouv. C'est aussi le souhait de François Rebsamen, le chef de file
des sénateurs socialistes.

La colère bretonne alimente par ailleurs un peu plus les
critiques du gouvernement. Faut-il remanier? C'est l'une des questions ce
matin. Et ce ne serait pas suffisant pour l'UMP Bruno Le Maire sur France Info
:

"C'est un changement politique, un changement radical
d'orientation" qu'il faut"

Autre sujet d'actualité puisque c'est une nouvelle rentrée
après les vacances de la Toussaint, les rythmes scolaires. Si le gouvernement a
beaucoup reculé ces dernières semaines sur la fiscalité, il n'est pas question
de faire marche arrière sur les rythmes scolaires prévient Vincent Peillon.
Pour le ministre de l'Education, la réforme devra être appliquée par toutes les
communes à la rentrée 2014. Vincent Peillon sur France Inter :

"Nous ne devons pas renoncer. Quand on dit depuis 10-15
ans que le niveau scolaire est de plus en plus mauvais et que les inégalités
augmentent. C'est notre responsabilité à tous. Il faut avoir le courage de
certaines grandes réformes!"

Et puis, à propos du mariage Bayrou-Borloo, la date des
noces est désormais certaine. Ce sera demain puisqu'une conférence de presse est
organisée à Paris entre les deux leaders centristes. Ce rapprochement fait
grincer des dents à l'UMP. Attention aux conséquences prévient le député
Frédéric Lefebvre invité de France 2 :

"Est-ce que ce rassemblement ne va pas devenir, au moment
des élections européennes, une division entre l'UMP et l'UDI ce qui ouvrirait
en grand les portes du Front national?"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.