Cet article date de plus de sept ans.

Copé : réactions aux affirmations du Point

écouter (5min)
Sarkozy a-t-il été volé pendant sa campagne de 2012, se demande l'hebdomadaire qui explique que la société d'un ami de Jean-François Copé a surfacturé des prestations pour des meetings. Une information très commentée à droite.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Un proche, un très proche même, de Jean-François Copé, Christian Jacob explique sur LCI qu'il n'a pas lu Le Point .

"Je n'ai pas lu l'article et les papiers racoleurs. Avec ce genre de papiers, il convient d'avoir de la sérénité et laisser la justice faire. Il faut vraiment relativiser ce genre de titre. "

L'ancien ministre Eric Woerth sur Europe 1 cherche ses mots pour défendre Jean-François Copé.  "Je ne suis pas un ami de Jean-François Copé, j'ai soutenu François Fillon, mais j'ai beaucoup d'estime pour lui. C'est quelqu'un qui est président de mon parti politique et donc j'ai envie de le défendre. Pas d'emballement sur ce genre de choses. C'est trop grave. On salit des gens et après on s'aperçoit qu'il ne se passe rien ou qu'il n'y a rien derrière. "

L'ancien Premier ministre, Alain Juppé, s'en tiens au fait, rien qu'au fait ou presque sur RTL.

"J'ai entendu Jean-François Copé démentir toutes ces affirmations, je l'ai entendu dire qu'il saisissait la justice, donc c'est désormais une affaire judiciaire. Je lui fais confiance pour faire prévaloir sa bonne foi. "

La meilleure défense c'est l'attaque pour Jean-François Copé. Une plainte pour diffamation sera déposée et l'entourage de Jean-François Copé accuse Le Point de mener une campagne de haine contre le président de l'UMP depuis très longtemps.

Remaniement

Les amis de Ségolène Royal parlent de plus en plus de son entrée au gouvernement. La présidente de la région Poitou-Charentes ne dit pas non, sur iTélé, au ministère de l'Intérieur, pour faire régner l'ordre juste, pour reprendre l'un de ses slogans de campagne en 2007.

"Vous connaissez mon engagement politique et si on me propose quelque chose je vous dirai ce que j'ai l'intention de répondre. Il y a des règles institutionnelles qui font qu'à un moment le président considère qu'il faut changer d'équipe, conforter une équipe et on n'est pas là pour prendre des postes. On est au service de la politique. "

Les chiffres du chômage

Les chiffres sont toujours mauvais, mais la communication est bien rodée pour les ministres sur les plateaux télés et radios. Le ministre Stéphane Le Foll sur France 2 explique : "Deux points positifs malgré tout. Le premier c'est qu'il y a une baisse réelle du chômage des jeunes, le deuxième c'est la création d'emplois dans l'économie marchande. "

Explication reprise sur RFI par Bernard Cazeneuve. "Un, la diminution du chômage des jeunes, deux, une décélération de l'augmentation du nombre de chômeurs, trois, la volonté que nous avons de renforcer la croissance. Je constate avec satisfaction, même s'il reste beaucoup de bataille à mener que nous sommes maintenant en création nette d'emplois. "

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.