L'histoire du jour, France info

Starbucks, la Saint-Valentin et les armes à feu

Mardi, ce sera la Saint-Valentin. Mais aux Etats-Unis, dans les cafés Starbucks, la fête aura un goût particulier. Ce jour là, des associations appellent au boycott des fameux cafés. Elles veulent dénoncer la présence des armes à feu autour des percolateurs.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Sur le site Influencia.net, Benjamin Adler raconte la bataille qui se joue en ce moment dans ces cafés.

Pourquoi Starbucks ? Parce que la marque autorise ses clients à porter ostensiblement une arme. D'ailleurs, certains ne s'en privent pas. Des militants favorables au port d'arme ont pris l'habitude de se retrouver, chez Starbucks, autour d'un café. Ils ont même détourné le logo de la chaîne. Sur un tee-shirt, ils affichent leur slogan : "I love guns and coffee", "J'aime les armes... et le café".

Pour se justifier, la marque s'appuie sur la loi et même sur la constitution des Etats-Unis : le deuxième amendement stipule que tout Américain a le droit de posséder et de porter une arme à feu. Starbucks se pose en défenseur des citoyens et des libertés. Toute les libertés, y compris celle-là.

Pourtant, si la marque le voulait, elle pourrait bannir les armes de ses magasins. D'autres l'ont fait - Disney , Ikea . Mais Starbucks refuse. Il y a deux ans, déjà, des associations ont tenté de faire plier la chaine. Une pétition a réuni plus de 30.000 signatures, sans résultat.

La Saint-Valentin relance la bataille. Pour les militants hostiles aux armes à feu, c'est l'occasion rêvée. Ils appellent leurs partisans à distribuer des prospectus dans les 7000 cafés Starbucks des Etats-Unis. Ils sont très actifs sur internet. On verra mardi prochain si leur appel est suivi. Et si ce 14 février remet au goût du jour un autre slogan, en vogue sur les campus américains dans les années 1960 : "faites l'amour, pas la guerre".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)