L'histoire du jour, France info

La mystérieuse femme de Jean-Claude Mas

C'est le Nouvel Observateur qui s'est penché sur celle qui n'apparait nulle part, celle ne dit rien, celle qu'on ne cite jamais.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Elle s'appelle Dominique Lucciardi, elle est la compagne de Jean-Claude Mas, le patron de la marque de prothèses mammaires fauduleuses. Il a été mis en examen dans cette affaire... mais d'après un ami du couple, "le cerveau dans l'histoire, c'est elle".

Tout commence par une rencontre professionelle, Jean-Claude Mas est alors représentant de commerce.

Et c'est Dominique Lucciardi, chimiste de formation, qui l'embauche. Elle gère à l'époque le laboratoire MAP avec son premier mari, chirurgien à Toulon et pionnier des faux seins. Un homme très créatif et très farfelu : il a inventé une trotinette à vapeur, ou encore un appareil pour empêcher les remous dans le port de Monaco...

Entre les deux, il a aussi créé un nouveau gel pour prothèses mamaires. C'est cette formule chimique que l'on retrouvera sur le brevet des implants PIP,  brevet déposé par madame, Dominique Lucciardi.

C'est donc elle qui fait découvrir à Jean-Claude Mas le business des prothèses mamaires, et après lui avoir mis le pied à l'étrier,  la chimiste et le commercial décident de travailler en duo,  et de faire fortune en exportant dans le monde entier les faux seins dont ils ont le secret.

Dans l'organigramme de la société PIP, Dominique Lucciardi n'existe pas... et quand Jean-Claude Mas parle aux gendarmes, il dit qu'il ne vit plus avec elle. "Est-ce que je suis marié ? Non... Si je suis en concubinage ? Non plus."

Pourtant, quand les enquêteurs viennent cueillir Jean-Claude Mas, à 7 heures du matin, il est encore au lit, et Dominique Lucciardi est avec lui. Elle est d'ailleurs la seule propriétaire de la luxueuse villa de Six-Fours-Les-Plages.

Une femme invisible et muette, qui aurait pourtant beaucoup à dire...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)