L'histoire du jour, France info

Elina Feriel, 34 ans, et ses trois hommes assassinés à Marseille

Elina Feriel a perdu son mari, son frère, et son nouveau compagnon, tous tués par des délinquants. Elle a seulement 34 ans et vient d'écrire un livre sur son expérience de la violence.

(©)

La jeune femme les a vus
tomber les uns après les autres.
Elle a décidé de tout raconter. Elle
publie un livre intitulé "Au bout de la violence" (Jean-Claude
Gawsewitch).

Elle raconte d'abord son enfance. Sa mère est absente. Son père est
alcoolique. Le frigo est souvent vide. Elina grandit tant bien que mal.
"La rue m'a élevée. Je me comportais comme un petit mec ", dit-elle. En
classe, elle se rebelle souvent. Au milieu de
la grisaille, il y a quand même quelques bons souvenirs : un voyage à
Venise, avec son professeur d'italien qu'elle aime beaucoup, et puis
tous les livres qu'elle dévore : "Le rouge et le noir", "Candide", "Les
hauts de Hurlevent"...

Elina Feriel est encore au lycée quand elle rencontre Sabri. Elle a 17
ans. Il en a 21. Il a belle allure. Il l'a repérée. Il est tombé
amoureux d'elle. Elle craque pour ce garçon au sourire charmeur. Elle
l'épouse. Rapidement, ils ont trois enfants. Sabri
est généreux. Il couvre sa femme de cadeaux. D'où vient tout cet argent ?
Du trafic, ou plutôt des trafics. Dans le quartier, le jeune homme
connaît tout le monde. Il est redouté. Un jour, des hommes de la pègre
le contactent. Des gros délinquants. Pour les
aider, ils cherchent un caïd des cités. Sabri accepte de travailler avec
eux. Il ne trafique plus seulement du cannabis, mais aussi de la
cocaïne.

A la maison, il est de plus en plus violent. Il bat Elina. Quand il est
dehors, c'est autre chose. Il vit dans la peur. D'autres délinquants
l'ont menacé. Il dit à sa femme : "Tu sais, Elina, les machines à sous,
c'est des trucs à te prendre une balle pour
rien
". Il est sur son scooter lorsqu'un homme surgit. Le fusil
mitrailleur ne lui laisse aucune chance. Sabri meurt sur la chaussée. Il
a trente ans. 

Comment croire encore au bonheur ? Elina pense à ses enfants. Elle se
rapproche de Sam, un ami, qui s'occupe si bien d'elle, un être sensible,
un "coeur immense", dit-elle. Mais Sam a de mauvaises fréquentations.
Quand il reçoit à son tour des menaces, Elina
recommence à trembler : "on en veut à sa vie pour des histoires
d'argent, d'ascension et de rivalités
". Peu de temps après, Sam tombe
dans un guet-apens. Un revolver, trois balles. Il meurt à son tour.

Au passage, Elina a perdu un autre de ses proches : Ali, son frère,
également assassiné. Ali avait été condamné pour un vol à l'arraché. Il
se disait innocent. Aujourd'hui encore, Elina Feriel explique qu'elle ne
sait pas pourquoi son frère a été tué.

Elina Fériel a quitté les quartiers nord de Marseille. Avec ses
enfants, elle essaie d'inventer une autre vie, loin de la violence.

̀

(©)