Cet article date de plus d'un an.

AUDIO. L'expérience Vendée Globe : semaine 1

écouter (2min)

Seize micros embarqués à bord de "LinkedOut", le bateau de Thomas Ruyant. Une installation de l'artiste Molécule qui offre une première mondiale : raconter le tour du monde à voile par l'audio. À vivre tous les jours de la course sur franceinfo.

Article rédigé par
Eric Valmir - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Linkedout tel un dauphin (Pierre Bouras / TR Racing)

Latitude 19°28' nord, au large de la Mauritanie.

Une première semaine écoulée. Tonique et risquée. L’Atlantique Nord n’a fait aucun cadeau. La flotte a croisé trois dépressions, du front froid à la tropicale. Thomas Ruyant en sort indemne, Linkedout sans dommages. Quelques plaies que la boîte à outils a cicatrisées à la première accalmie météo.

Désormais la tête de la course a touché les alizés, ces vents de flux nord-est qui ouvrent une route directe et rapide vers le pot au noir. Les écarts se creusent avec à l’arrière des skippers en quête de vente et en queue de dépression.  

"Ce sont des conditions qu’on aime sur ces bateaux", confie Thomas Ruyant qui tourne autour des 20 nœuds de moyenne désormais. Mais attention, si les alizés qui en anglais portent le nom évocateur de "horse wind" sont souvent  décrits comme des vents réguliers, ils incitent le navigateur à rester prudent. Ils conservent, comme certains chevaux, un caractère turbulent à surveiller. C’est d’ailleurs en touchant le début des alizés en fin de nuit que Nicolas Troussel a démâté. Penser que la navigation vers le sud est une croisière de vacances relève presque de la légende.

Sous le flux de nord-est que la littérature anglophone ramène au cheval, Linkedout aurait tendance à se prendre, lui, pour un dauphin. Le bateau de Thomas Ruyant plonge dans la mer pour revenir en surface, coque étincelante au soleil. Le micro de Molécule à la proue capte le plongeon, l’ambiance sous-marine en apnée et le retour à l’air libre.  

Le ciel est dégagé, le soleil brille et les températures vont augmenter. Le centre médias du Vendée Globe titre "L'autoroute du soleil", il y a un peu de ça. Mais l’heure n’est pas pour autant à la détente. Aller vite, c'est redoubler de concentration. Pas de temps mort. Les îles du Cap-Vert sont déjà là.     

L'Expérience Vendée Globe

Voix et son : Molécule

Rédaction en chef : Eric Valmir

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.