La veuve du journaliste assassiné Jamal Khashoggi demande à Justin Bieber d’annuler son concert en Arabie saoudite

écouter (2min)

Le chanteur canadien doit se produire à Djeddah le dimanche 5 décembre. Dans une lettre publiée par le "Washington Post", Hatice Cengiz lui demande d’envoyer un message fort au monde entier en refusant de se produire pour le régime saoudien.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Hatice Cengiz, veuve du journaliste assassiné Jamal Khashoggi, devant le palais de justice d'Istanbul (Turquie). (BULENT KILIC / AFP)

Depuis trois ans, elle se bat pour que la mémoire de son compagnon ne tombe pas dans l’oubli. Son compagnon, c’est le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné en octobre 2018 à Istanbul, en Turquie, par les hommes du prince d’Arabie saoudite Mohamed Ben Salman alors qu’il venait d’entrer dans le consulat de son pays.

Depuis, Hatice Cengiz, 39 ans, se démène pour que la responsabilité directe du prince, attestée par plusieurs enquêtes dont celle de la CIA, soit reconnue, pour qu’il soit poursuivi, et pour que les dirigeants du monde entier agissent aussi en conséquence et retirent leur soutien au régime. Faute de véritable réponse, elle a décidé de changer d’interlocuteur et a écrit une lettre à Justin Bieber, lettre publiée par le Washington Post, le journal pour lequel travaillait Jamal Khashoggi.

"Voici une opportunité unique (…) Utilisez votre voix pour soutenir les droits humains, pour dire 'je ne me produis pas pour les dictateurs, je choisis la justice plutôt que l’argent'."

Hatice Cengiz, militante des droits humains

dans une lettre adressée à Justin Bieber

Le chanteur canadien s’apprête à donner un concert le dimanche 5 décembre à Djeddah en Arabie saoudite, concert qu’elle lui demande d’annuler : "Voici une opportunité unique d’envoyer au monde un message fort pour dire que votre nom et votre talent ne seront pas utilisés pour restaurer la réputation d’un régime qui tue ses opposants. (…) S’il vous plait, utilisez votre voix pour soutenir les droits humains, pour dire ‘je ne me produis pas pour les dictateurs, je choisis la justice plutôt que l’argent'. Votre voix sera entendue par des millions de gens."

Hatice Cengiz voudrait qu’on n’oublie pas, que l’intensité du choc de l’assassinat de Jamal Khashoggi ne s’émousse pas. Mais elle se bat contre un régime riche, qui achète tout pour redorer son image : le Dakar en janvier, un grand prix de Formule 1 en décembre, un concert de Justin Bieber donc, sans parler des contrats passés avec des États et des entreprises étrangères.

Hatice Cengiz est devenue militante par la force des choses. Doctorante en sciences politique, spécialiste du Moyen-Orient, elle voulait travailler sur la géopolitique. Et puis elle a rencontré Jamal Khashoggi.

Tous deux se sont mariés religieusement, avant d’organiser leur mariage civil. C’est pour récupérer le dernier document nécessaire au dossier que le journaliste s’est rendu au consulat le 2 octobre 2018. Hatice Cengiz l’a accompagné, attendu à l’extérieur, avant de comprendre qu’il ne ressortirait pas. Depuis, sa vie est un combat pour la vérité et la justice. Pour l’instant Justin Bieber n’a pas répondu à sa lettre, mais son dernier album lui souffle un indice : il s’appelle Justice.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.