L'étoile du jour, France info

L'étoile du jour. Yoko Ono tente une reprise d'"Imagine"

Coup de cœur ou coup de griffe : tous les matins, Marie Colmant distribue ses bons points. Aujourd'hui, Yoko Ono qui reprend "Imagine".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Yoko Ono à New York, le 13 septembre 2018.
Yoko Ono à New York, le 13 septembre 2018. (KENA BETANCUR / EFE)

John Lennon, assassiné le 8 décembre 1980 à New York, aurait eu 78 ans le 9 octobre. Sa veuve Yoko Ono tenait absolument à marquer le coup et a enregistré pour l'occasion une version d'Imagine, chanson culte de feu son mari.

L'idée est belle, mais, un peu comme toujours avec Mme Ono, dame de fer ès qu'il s'agit d'argent, elle est légèrement intéressée. Car aujourd’hui, c'est son nom qui est apposé en co-auteur de la chanson, un droit qu'elle a finalement obtenu en 2017 en produisant une déclaration de John Lennon, datée de 1980, qui expliquait qu'il s'était inspiré du travail de sa femme pour écrire Imagine, en 1971.

On a un peu oublié que Yoko Ono n'est pas que la veuve de John Lennon, c'est aussi une artiste contemporaine reconnue. On se souvient, par exemple  de cette performance parisienne il y a quelques années où elle invitait les spectateurs à venir découper son imperméable en lambeaux.

C'est donc à titre d'auteur qu'elle nous propose cette reprise très personnelle de l'hymne lennonien, qualifiée de reprise ambiante et planante. Je parlerais plutôt d’instrument de torture, je vous laisse juges.

Pour ceux que ça intéresse cette reprise sera incluse dans le nouvel album de Yoko Ono, Warzone, un album de reprises de ses chansons écrites entre 1970 et 2000. On peut saluer quand même la performance de cette femme de 85 ans qui n'a pas renoncé à la création. Ni non plus à son fabuleux héritage qu'elle veille comme du lait sur le feu, toujours prête à faire feu de tout bois, comme de vendre le piano de John Lennon à son propre fils pour la modique somme de 250 000 dollars ou à dégainer un bataillon d'avocats contre ceux qui voudraient s'emparer de l'image de Lennon. Contre des brasseurs polonais par exemple, qui s'étaient amusés à lancer une limonade baptisée John Lemon. Lesquels brasseurs ont assez rapidement jeté l'éponge devant le feu soutenu déclenché par Yoko Ono.

Et nous, on jette l’éponge sur sa version et on fête l'anniversaire d'Imagine en écoutant une nouvelle fois celui qui a porté la chanson des utopies hippies.

Yoko Ono à New York, le 13 septembre 2018.
Yoko Ono à New York, le 13 septembre 2018. (KENA BETANCUR / EFE)