L'étoile du jour, France info

L'étoile du jour. Al Pacino, de retour au théâtre entre deux films

Coup de cœur ou coup de griffe : tous les matins, Marie Colmant distribue ses bons points. Aujourd'hui, un acteur et comédien de légende, bientôt sur les planches à Paris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Al Pacino sera au Théâtre de Paris pour deux dates le mois prochain.
Al Pacino sera au Théâtre de Paris pour deux dates le mois prochain. (KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

L'étoile du jour est une légende du cinéma américain, un acteur génial dont le nom est associé à des chefs d'œuvre du cinéma. L'étoile du jour, c'est Al Pacino, un géant du cinéma, mais aussi, et ça on le sait moins en France, un toqué de théâtre, de Tchekhov, de Molière et surtout de Shakespeare.

Une pièce de théâtre à Paris

Ces derniers temps, c'est sa vie, ses films qu'il raconte sur scène, à Londres, à Sydney et à Paris les 22 et 23 octobre prochains. L'évenement aura lieu au Théatre de Paris, sans sous-titres hélas. Il faudra donc être parfaitement bilingue pour se délecter des grands textes qu'il a choisis, mais aussi de ses anecdotes sur les tournages des films qui jalonnent la carrière de cet acteur aujourd'hui âgé de 78 ans. C'est un poil dommage quand même, pour les fans de Tony Montana, immortel Scarface gravé en lettres de feu dans les têtes de plusieurs générations.

La marque Pacino, c'est ça : tout donner, s'abandonner complètement dans un rôle, de manière quasiment punk. Les spécialistes diront que c'est bien la marque de l'Actors Studio où Pacino a appris l'art de jouer, dans la foulée des Marlon Brando ou Paul Newman. La filiation avec Brando s'impose d'ailleurs naturellement lorsque Pacino, encore pratiquement inconnu, est imposé par Francis Ford Coppola pour interpréter Michael Corleone dans le deuxième et troisième volet du Parrain. C'est la révélation pour cet acteur dont on découvre le coté fiévreux, écorché vif, magnifié dans Serpico, L'Épouvantail, et plus encore dans La Chasse de William Friedkin où il interprétait un policier infiltré dans les milieux gays cuir du début des années 80, qu'il a pourtant rayé de sa filmographie.

Un nouveau film en 2019

Toujours entre deux films, Pacino revient au théatre : il joue Othello, Le Marchand de Venise, il tourne même un documentaire sur Richard III, sorti dans quelques salles new-yorkaises il y a une vingtaine d'années. À l'époque, il riait de cette réflexion entendue devant un cinéma qui projetait son film : "Oh, ben non ! Je n'irai pas voir Richard III, parce je n'ai pas vu le II".

Pour le retour au cinéma d'Al Pacino dans un truc digne de lui, et pas dans ces séries B à deux balles qu'il tourne depuis quelque temps, il faudra attendre 2019 pour voir enfin The Irishman de Martin Scorsese. Dans ce film, il endossera la tenue du très ripou président des camionneurs, Jimmy Hoffa. Il y retrouvera un certain Robert De Niro, croisé pour la première fois sur le tournage du Parrain.

Al Pacino sera au Théâtre de Paris pour deux dates le mois prochain.
Al Pacino sera au Théâtre de Paris pour deux dates le mois prochain. (KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)