Série : "Emily in Paris" saison 2, le retour de l'Américaine à Paris

écouter (453min)

Raillée pour ses clichés sur la France mais adorée par le grand public, la saison 2 de "Emily in Paris", imaginée par le créateur de "Sex and the City", enfonce le clou et se permet même quelques escapades tout aussi cliché à Saint-Tropez. Rencontre avec son actrice française Philippine Leroy-Beaulieu. 

Article rédigé par
Laurent Valiere - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Philippine Leroy-Beaulieu dans "Emily in Paris" saison 2. (STÉPHANIE BRANCHU/NETFLIX)

C’est reparti pour l’image carte postale de la France : les croissants, le monde de la mode, les baisers langoureux sur le pont des Arts. Emily in Paris avait choqué les Parisiens par sa représentation romancée de la ville lumière et la peinture d’habitants méfiants, hautains et paresseux. Le nouvelle saison enfonce le clou. 

Avec toujours beaucoup d’ironie, on continue de suivre l’exploration de la vie parisienne à travers les yeux de Lily Collins, une habitante de Chicago un peu pimbèche qui ne comprend pas tout aux mœurs françaises, envoyée dans un cabinet de luxe que sa société américaine vient de racheter.

Elle découvre les hammams où les femmes sont seins nus, les dames pipi, les cabarets, le luxe à Saint-Tropez, à son tour traitée en image d'Épinal. Dans la seconde saison de cette série créée par Darren Star, qui avait imaginé Sex in the City, la Française Philippine Leroy-Beaulieu reprend avec un anglais impeccable le rôle de la patronne pète-sec d’un cabinet d’articles de luxe. "C'est amusant. Cette espèce d'irréductible Gauloise qui en même temps accepte d'être rachetée par une firme américaine, c'est une place qui m'amuse beaucoup, car justement je peux revendiquer vraiment la place du village d'Astérix", raconte Philippine Leroy-Beaulieu.

Les Parisiens et leur sale caractère

Pour Philippine Leroy-Beaulieu, l’auteur Darren Starr se moque autant des Américains que des Français : "Ce Paris très scintillant et très lumineux est aussi par moments un peu absurde, mais c'est ça qui est drôle. Je pense que c'est même ça que les Parisiens ont eu du mal à entendre alors que Darren Starr le faisait avec beaucoup d'amour. Et il se moquait autant des Américains qui viennent à Paris et attendent de Paris quelque chose : le pain au chocolat, la Tour Eiffel... que des Parisiens et de leur sale caractère." dit Philippine Leroy-Beaulieu.

Quant à la façon incroyablement sèche et française de cette directrice de marcher, le secret de Philippine Leroy-Beaulieu est simple : "Ce sont les talons. Je choisis les talons car ils sont inconfortables. Plus c'est haut plus c'est inconfortable et plus ça donne à mon personnage de Sylvie une sorte de souffrance à un endroit qui me plaît", conclut Philippine Leroy-Beaulieu.

Emily in paris, un conte de fée romantique et ironique, parfait pour les fêtes, disponible à partir de mercredi 22 décembre sur Netflix.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.