L'empire des séries. "We Are Lady Parts" , un groupe de punks musulmanes qui dépote

écouter (215min)

Son auteur, Nida Manzoor, voulait raconter une autre réalité des femmes musulmanes britanniques. Avec "We are Lady Parts", elle crée une série rebelle et drôle autour d'un groupe de punk pas comme les autres. Une série en six épisodes, disponible sur BrutX.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un groupe punk pas comme les autres.  (Channel 4 / BrutX)

C’est une série comme seuls les anglais peuvent la proposer. Un groupe punk de filles musulmanes, bien loin des clichés des musulmans terroristes ou opprimés souvent vus à la télévision.

Momtaz, la manageuse, porte le nikab mais travaille en journée dans un magasin de sous-vêtements. Elle est très habile sur les réseaux sociaux pour faire parler de son groupe. La chanteuse et bassiste est bouchère, et ne supporte pas que son petit ami évoque une vie de famille, et pourquoi pas de faire un gosse.

L’autre bassiste est noire et illustratrice : elle vend ses dessins sur les marchés. Enfin la batteuse, agressive, porte un foulard, un piercing et des lunettes orange. Elle est conductrice pour Uber. Elles ont créé un groupe punk et rêvent de percer mais ont besoin de s’adjoindre une guitariste.

Une fleur bleue au milieu d'un groupe punk

C’est la qu’apparaît la fleur bleue de l’histoire. Une Pakistanaise à la recherche du grand amour. Elle est chercheuse, coincée et sérieuse, titulaire d’un doctorat en microbiologie, et grandit pourtant dans une famille aimante qui n’a rien d’extrémiste. Lorsqu’elle tombe amoureuse d’un garçon, elle se croit dans un film romantique en noir et blanc. Elle est un petit génie caché de la guitare, mais elle est très émotive. C’est le point de départ de cette série drôle et contemporaine.

Un portrait de filles qui utilisent la musique punk comme outil de protestation pour s’affirmer, et qui raconte la communauté musulmane sous un regard tendre et réaliste.

Entre Fleabag et Ramy

La série est signée Nida Manzoor. Une femme qui a elle-même grandi dans une famille pakistanaise musulmane, au milieu de la musique. Elle s’est amusée à composer en famille les différents morceaux qui émaillent la série, dont un savoureux hymne à Voldemort, intitulé Voldemort sous mon voile.

La série a d’abord débuté comme un pilote il y a trois ans. Devant le succès, Channel 4 et le réseau américain Peacock ont commandé d’autres épisodes. Une série pêchue, drôle, à l’humour trash comme dans Fleabag et autour de la communauté musulmane comme Ramy qui fait du bien. Six épisodes disponibles sur la nouvelle plateforme Brutx. Le premier épisode sera disponible gratuitement sur BrutX le 8 octobre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.