L'empire des séries, France info

L'empire des séries. "Poupée Russe" : "Un Jour sans fin" à la sauce new-yorkaise

Dans "Poupée Russe", une série à l'humour noir très psychanalytique en huit épisodes de 30 minutes qui revisite à sa façon le fameux film "Un Jour sans fin" : l'héroïne meurt sans cesse et se retrouve au même point de départ. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Natasha Lyonne repérée dans Orange is the new black coécrit la série et incarne Nadia qui meurt sans cesse et se retrouve ensuite à chaque fois devant le miroir de ces toilettes.
Natasha Lyonne repérée dans Orange is the new black coécrit la série et incarne Nadia qui meurt sans cesse et se retrouve ensuite à chaque fois devant le miroir de ces toilettes. (COURTESY OF NETFLIX)

La série télévisée américaine Poupée Russe est diffusée depuis le 1er février sur la plateforme Netflix. Une série à l'humour noir très psychanalytique. 

 Une femme à l’abondante chevelure rousse se recoiffe devant le miroir des toilettes à la fête de son 36e anniversaire. Elle discute avec ses amies puis part à la recherche de son chat dans les rues de New York, et meurt, renversée par une voiture.

Immédiatement après, la voici à nouveau devant le même miroir des toilettes dont elle ressort au son de la même musique qu’il y a quelques instants, en échangeant les mêmes mots avec les convives… Elle va ainsi mourir plus de 15 fois dans des situations toujours comiques, et les scènes vont se répéter.

Mourir 15 fois de suite

Il y a du Un jour sans fin dans Poupée Russe, cette nouvelle série américaine de Netflix en huit épisodes de 30 minutes. Dans le film de Harold Ramis de 1993, Bill Murray était bloqué au milieu de l’Amérique sur un jour qui se répétait indéfiniment lors de la fête de la marmotte. Il se réveillait chaque matin à 6h au son de la même chanson à la radio et tentait au bout d’un moment de se suicider… sans succès.

Dans Poupée Russe, le principe est le même. Seulement, on est à New York, dans un quartier bohème et branché, au milieu de couples qui se trompent. Et l’héroïne est une femme. Elle n’est pas présentatrice météo mais codeuse de jeux informatique. Paumée, avec de la tchatche.

Natasha Lyonne, repérée dans Orange is the new black, est Nadia

La série sophistiquée, très bavarde, mais pleine d’humour noir, est écrite par trois femmes dont Natasha Lyonne, repérée dans la série Orange is the new black. Elle jouait une pensionnaire junkie de la prison pour femmes. C’est elle qui incarne Nadia, le personnage principal de Poupée Russe, punk, célibataire endurcie à l’accent rocailleux juif new yorkais. À mesure que les événements se répètent, son personnage tombe toujours sur son ex, un SDF et ses collègues de bureau. Et cherche à comprendre pourquoi elle meurt, et comment l’éviter…

Au gré des épisodes, on revisite le passé de l’héroïne, ses amitiés, sa famille. Une série mordante, drôle et poétique. Une série finalement très psychanalytique. Disponible sur la plateforme Netflix.

Natasha Lyonne repérée dans Orange is the new black coécrit la série et incarne Nadia qui meurt sans cesse et se retrouve ensuite à chaque fois devant le miroir de ces toilettes.
Natasha Lyonne repérée dans Orange is the new black coécrit la série et incarne Nadia qui meurt sans cesse et se retrouve ensuite à chaque fois devant le miroir de ces toilettes. (COURTESY OF NETFLIX)