L'empire des séries. La comédienne Eye Haïdara et son expérience de tournage avec Agnès Jaoui dans la série "En thérapie"

écouter (723min)

Chaque jour cet été, on entre dans les coulisses des séries avec Laurent Valière dans l’Empire des séries. Mercredi 3 août, la surprenante façon de tourner "En thérapie" sous la direction de Agnès Jaoui. Avec la comédienne Eye Haïdara.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La comédienne Eye Haïdara dans la série 'En Thérapie". (Manuel Moutier)

On l’avait découverte dans le film de Toledano et Nakache Le sens de la fête. Eye Haïdara incarnait l’adjointe de Jean-Pierre Bacri dans l’organisation d’un mariage qui virait au cauchemar. Dans la deuxième saison de En Thérapie elle incarne une avocate célibataire sans enfants de 40  ans aux prises avec les difficultés de son age. 

Ces épisodes chez le psy, sont réalisées par Agnès Jaoui. Et l’ambiance sur le tournage faisait beaucoup penser Eye Haïdara au théatre. "Déjà le matin, ça commençait par un bonjour à tout le monde, avec toute l'équipe. Elle saluait tout le monde, pas juste des comédiens. Et déjà, on avait cette sensation de partir tous dans le même bateau. Et c'est quelque chose qu'on fait beaucoup au théâtre. Durant le tournage de ces longs face à face chez un psy, les prises pouvaient durer 20 minutes." La réalisatrice Agnès Jaoui, n’était pas derrière un écran à observer ou diriger sa comédienne mais à ses pieds, hors champ de la caméra. 

"Pendant qu'on jouait, elle pouvait être là, pour être là, pour être au plus près de moi et pour m'accompagner."

Aye Haïdara

sur franceinfo

Une façon particulière pour Agnès Jaoui de diriger sa comédienne mais aussi un vrai plus pour Eye Haïdara. "Il y a des endroits très difficiles dans les dialogues de Inès où je sais que je vais devoir traverser des choses un peu dures. Or à un moment donné sur 20 minutes, on s'abandonne, on oublie le texte, on oublie tout. Bien sûr, le texte est dans un coin, quelque part. Mais l'exercice, il est là, c'est de s'abandonner et d'être un endroit de vulnérabilité qui nous échappe. Et il y a beaucoup de monde autour. De savoir qu'il y a quelqu'un qui est là, qui va vous rattraper à la fin et qui va dire coupez, qui va dire c'est bon, c'est bon, t'inquiète pas, c'est bon, c'est un peu réconfortant." conclut Eye Haïdara.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.