L'empire des séries, France info

L'empire des séries. "L'Opéra" : "Dallas" à l'Opéra de Paris

Opéra de Paris, ton univers impitoyable. C'est le pitch de cette excellente série réaliste et rythmée. Une danseuse étoile au bout du rouleau, une jeune remplaçante noire, et un directeur de la danse peu amène, ce sont les personnages principaux de cette série diffusée sur OCS. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Ariane Labed incarne Zoé, une danseuse étoile.
Ariane Labed incarne Zoé, une danseuse étoile. (OCS)

C’est Dallas à l’Opéra de Paris. Des coups bas dans une grande institution et des destins un peu particuliers dans le milieu de la danse.    

Zoé, danseuse étoile, craint d’être licenciée

Flora, jeune danseuse remplaçante noire, est mal accueillie dans le corps de ballet. Le directeur de la danse, aux fausses allures de Benjamin Millepied, est pris en étau entre sa directrice et les artistes…

Derrière son titre ronflant, la série L’Opéra raconte une histoire bien d’aujourd’hui. Le coauteur, Julien Adam, était venu présenter la série au festival Séries Mania : "Tout le travail a été de trouver un destin de personnages qui soient à la fois spécifiques à cette arène, l’histoire de cette danseuse étoile, et en même temps qui puisse traiter des questions qui parlent à tout le monde : seconde chance, remise en question, défi personnel".

Si la série fait mouche, c’est qu’elle est au plus près de la réalité

A commencer par le destin de son héroïne, Zoé, la danseuse étoile qui brûle la vie par les deux bouts.

Quand les danseurs entrent à l’Opéra de Paris comme quadrilles, petit à petit, ils vont pouvoir passer des concours de promotion interne et passer de grade en grade : quadrille, coryphée, sujet, premier danseur, et peut-être espérer accéder au grade d’étoile. Et il y a ce fameux paradoxe qu’on trouvait passionnant : il est très difficile de devenir étoile, mais en théorie, une fois qu’on est étoile, on reste étoile.  

Julien Adam

Suzy Bemba incarne Flora, une jeune remplaçante du corps de ballet pas très bien accueillie en raison de sa couleur de peau. Elle s’est reconnue dans ce rôle :

"A l’école, j’étais dans une classe de 18 élèves et j’étais la seule noire. Du coup, j’ai vécu ce truc culturel, pas forcément de racisme, même si je l’ai vécu aussi, de devoir faire sa place dans un milieu où en fait on n’a personne qui nous ressemble. Et l’institution de l’Opéra de Paris, c’est ça : une institution magnifique très reconnue, pleine de strass, très glamour, mais comme toutes les institutions françaises, on a des stratifications raciales : il y a plus ou moins de diversité et cette diversité est très importante pour moi. D’apporter avec ce rôle cette diversité à l’Opéra, c’est ce qui m’a touché." 

La série L’Opéra, 8 épisodes sur la plateforme OCS. Une plongée rythmée, réaliste et passionnante dans un milieu qui fait rêver.  

Ariane Labed incarne Zoé, une danseuse étoile.
Ariane Labed incarne Zoé, une danseuse étoile. (OCS)